Une enveloppe de 3 milliards d'euros sera mobilisée d'ici à 2017 en faveur du logement social et la rénovation énergétique des bâtiments publics, a annoncé François Hollande, à l'occasion de la célébration du bicentenaire de la Caisse des dépôts, ce mardi 12 janvier, et qui en profite pour, notamment, changer de nom.

Sans tambour ni trompette, le chef de l'Etat a égrené ce mardi matin, au Grand Palais, à Paris, une série de mesures destinées à renforcer les moyens et l'action de la CDC, à l'occasion de la célébration de son bicentenaire.

 

Avec un objectif clair : consacrer des moyens supplémentaires importants en faveur de la construction, du logement social et de la transition énergétique. C'est pourquoi l'organisme débloquera d'ici à 2017 un milliard et demi d'euros supplémentaire en faveur du logement social et un milliard et demi d'euros pour la rénovation énergétique des bâtiments publics, a précisé le chef de l'Etat, devant 6.000 collaborateurs de la CDC.

 


"Les fonds débloqués prendraient la forme de prêts à taux zéro pour les organismes de logement social", François Hollande

 

Dans son discours, le président de la République indique aussi que "les fonds débloqués pour le logement prendraient la forme de prêts à taux zéro pour les organismes de logement social pour des durées égales ou supérieures à vingt ans." Ces montants permettront à ces derniers de lever huit milliards d'euros supplémentaires. Au final, l'Elysée estime que 50.000 logements sociaux devraient pouvoir ainsi être construits. L'autre milliard et demi d'euros prendra la forme de prêts à taux zéro à très long terme, entièrement destinés à la rénovation des bâtiments publics, qui couvriront 100% des besoins des emprunteurs : collectivités locales, hôpitaux, universités.

 

"Les plus-values qui seront ainsi dégagées pourront être affectées au financement de nouveaux investissements dans le cadre du développement durable. L'Etat lui-même participera à cet effort en diminuant le prélèvement sur le résultat de la Caisse des dépôts pour les prochaines années", a-t-il ajouté.

 

En outre, Pierre-René Lemas, directeur général de la CDC, a annoncé que "la Caisse s'engage à mobiliser dans les cinq ans qui viennent plus de 26 milliards d'euros en capital et 100 milliards d'euros en prêts pour les logements, les infrastructures et les équipements publics." Avant de préciser : "Nous sommes présents et nous le serons encore plus sur le tourisme, sur les infrastructures, sur les projets de croissance verte."

 

Pour rappel : en mai 2015, la CDC avait annoncé déjà son intention de mobiliser 15 milliards d'euros pour la transition écologique et énergétique sur la période 2014-2017.

 

L'Agence française de développement (AFD) sera intégrée au sein de la CDC

 

Autre mesure : l'Agence française de développement (AFD), qui assure l'aide publique de la France aux pays en développement, sera "intégrée" au sein de la CDC, un dossier en préparation depuis l'été 2015. Cette réforme sera lancée "dès le premier trimestre de cette année avec la discussion d'une loi au parlement", a expliqué François Hollande. Selon lui, la CDC "doit s'ouvrir au monde" en assurant qu'elle pourra ainsi prolonger "ses missions traditionnelles non plus simplement à l'échelle de la France, mais à l'échelle du monde". L'objectif est de tripler les fonds propres de l'AFD pour atteindre "plus de 12 milliards d'euros par an au bénéfice des pays en développement et de la lutte contre le changement climatique."

 

Ainsi, 4 milliards d'euros supplémentaires seront alloués d'ici à 2020 au financement du développement et de la lutte contre le réchauffement climatique. L'AFD augmentera ses activités de prêts aux pays en développement d'environ 50 % : ceux-ci passeront de 8,5 à 12,5 milliards d'euros par an d'ici à 2020.

Vers un nouveau nom de la CDC

Dans la matinée, François Hollande a rappelé le rôle central de la Caisse des Dépôts en tant que "bras armé financier de l'Etat", avec un possible changement de nom pour intégrer la notion du développement durable. "Vous devez aider la France à se couvrir de lignes internet à haut débit à construire la ville intelligente", a insisté le chef de l'Etat.

 

Enfin, François Hollande a annoncé un fléchage de l'épargne déposée sur un Livret de développement durable, utilisée actuellement pour des prêts aux PME par exemple, vers l'économie sociale et solidaire. Fin novembre, 100 milliards d'euros étaient déposés sur ce produit par les épargnants. Finalement, la Caisse des dépôts qui a 200 ans a encore de beaux jours devant elle !

actionclactionfp