EXPOSITION. Face aux défis de densité, de rénovation et conversion, l'exposition "Paris Haussmann, modèle de ville", questionne un modèle urbain à travers les ouvrages de du préfet Haussmann. Un événement au Pavillon de l'Arsenal à Paris jusqu'au 7 mai prochain.

Avec plus de 100 dessins, plans, archives, maquettes et photographies de Cyrille Weiner … Le Pavillon de l'Arsenal à Paris rend hommage au préfet Haussmann. A l'heure où les acteurs de l'urbain explorent de nouveaux concepts et méthodologies sur les sujets de rénovation et conversion, l'exposition "Paris Haussmann, modèle de ville" au Pavillon de l'Arsenal questionne, jusqu'au 7 mai prochain, ce modèle urbain.

 

Transformation de Paris, dessus, dessous, au centre et à sa périphérie

 

Une conception réalisée par les urbanistes Umberto Napolitano et Benoit Jallon de l'agence LAN et l'ingénieur Franck Boutté du cabinet FBC. "Haussmann, préfet de la Seine de 1853 à 1870, a profondément transformé Paris, dessus, dessous, au centre et à sa périphérie, ont rappelé les trois commissaires de l'exposition. Son nom incarne par extension un siècle de travaux qui déterminent aujourd'hui encore l'organisation urbaine de la ville et l'identité de la capitale."

 

Découvrez dès la page 2,la suite de l'article.

actionclactionfp

Dix-sept années suffirent à ce préfet pour construire 600 km d'égouts , 175 km de voiries…

Exposition Paris Haussmann au Pavillon de l'Arsenal jusqu'au 7 mai 2017
Exposition Paris Haussmann au Pavillon de l'Arsenal jusqu'au 7 mai 2017 © Antoine Espinasseau
"Tous les jours, la question de la densité et de la durabilité de la ville est posée, poursuivent-ils. Or, le modèle haussmannien, projet qui a perduré au-delà même du mandat du préfet, a franchi les étapes de l'histoire. Pour rappel, près de 60 % du tissu parisien a été construit entre 1850 et 1914 !" En effet, dix-sept années suffirent à ce préfet pour construire 600 km d'égouts et 175 km de voiries, édifier mairies, écoles, aménager squares, parcs et bois, stimuler l'investissement privé, rebâtir les quartiers et enfin imaginer ceux de la périphérie. Mais qui penserait aux tracés du Second Empire comme réseau exemplaire de la mobilité ? À l'îlot du XIXe siècle comme outil performant pour la ville durable ? À l'immeuble haussmannien comme archétype de la flexibilité ? interrogent les deux urbanistes et l'ingénieur.

 

Le potentiel du modèle urbain parisien révélé

Exposition Paris Haussmann au Pavillon de l'Arsenal jusqu'au 7 mai 2017
Exposition Paris Haussmann au Pavillon de l'Arsenal jusqu'au 7 mai 2017 © Antoine Espinasseau
"Paris Haussmann" révèle ainsi le potentiel du modèle urbain parisien. "C'est, effectivement, grâce au moyen d'une décomposition d'une classification puis d'analyses comparatives, que nous avons décrypté, en regard des problématiques actuelles, les propriétés du tissu haussmannien", ajoutent Umberto Napolitano et Franck Boutté.

 

Vers une relecture de la ville

Exposition Paris Haussmann au Pavillon de l'Arsenal jusqu'au 7 mai 2017
Exposition Paris Haussmann au Pavillon de l'Arsenal jusqu'au 7 mai 2017 © Antoine Espinasseau
En analysant la forme pour en comprendre le sens, cette exposition et l'ouvrage aux éditions Park Books qui l'accompagne - conçu comme un rétro-atlas contemporain du territoire haussmannien - offrent une relecture de la ville tant dans ses volumes que dans ses temps et ses usages.

Un travail mené à toutes les échelles

Exposition Paris Haussmann au Pavillon de l'Arsenal jusqu'au 7 mai 2017
Exposition Paris Haussmann au Pavillon de l'Arsenal jusqu'au 7 mai 2017 © Antoine Espinasseau
"Enfin, ce travail mené à toutes les échelles - tracé urbains, îlots, immeubles-, jusqu'au langage ou vocabulaire de composition des bâtiments révèle la logique fractale qui gouverne la fabrication de la forme urbaine haussmannienne", concluent les commissaires de l'exposition.