Dans un bilan dressé par Thierry Repentin, président de la Commission nationale de l'aménagement, de l'urbanisme et du foncier (Cnauf), dix terrains publics ont été cédés au 1er trimestre 2017, permettant de programmer 2.400 logements sociaux et privés. Précisions.

Après une année 2016 sans égale en matière de mobilisation du foncier public en faveur du logement (105 cessions pour une programmation de 12.000 logements), la dynamique se poursuit en ce début d'année 2017, affirme, dans son bilan trimestriel, Thierry Repentin, président de la Commission nationale de l'aménagement, de l'urbanisme et du foncier (Cnauf).

 

"Au premier trimestre 2016, seules 5 cessions avaient été signées"

 

"Au cours des trois premiers mois de l'année 2017, 10 cessions ont déjà été signées. Cela représente une programmation d'environ 2.400 logements (privés et sociaux)", détaille-t-il. A titre de comparaison, "en 2016, seules 5 cessions représentant 550 logements avaient été signées au cours du premier trimestre !", insiste Thierry Repentin.

 

C'est ainsi une bonne nouvelle pour le foncier public. "Des discussions engagées parfois depuis plusieurs années ont pu se conclure par la cession de plusieurs biens appartenant à l'Etat, commente-t-il. C'est notamment le cas du centre d'essais aéronautiques de Toulouse permettant la programmation de 1.150 logements, de la caserne Guines à Rennes pour la programmation de 450 logements, des garages de la Préfecture de Police de Paris situés rue Jean Jaurès pour la programmation de 150 logements ou des anciens bureaux des services vétérinaires à Mont-de-Marsan pour la programmation de 26 logements."

actionclactionfp