EMPLOI. Lors de l'assemblée générale d'Eiffage, le P-dg Benoît de Ruffray a consacré une partie de son discours aux enjeux RH et sociaux au sein du groupe. Vivant une « accélération du développement » de son activité, les besoins en main d'œuvre sont grands. La major compte sur un certain nombre d'arguments pour dénicher et convaincre de nouveaux talents.


"Recruter, intégrer, former, faire évoluer, fidéliser et féminiser." Tels sont les principaux enjeux de la politique de ressources humaines du groupe Eiffage, comme l'a décrit aux actionnaires son P-DG, Benoît de Ruffray. Des enjeux de taille, alors que "l'accélération de notre développement nous conduit à intégrer de plus en plus de collaborateurs", a-t-il poursuivi.

 

Et ils ne sont pas propres à la major, mais bien à l'ensemble du secteur de la construction, comme le soulignent régulièrement nombre de ses acteurs de premier plan (voir à ce sujet notre chronique diffusée lors de notre Edition spéciale sur Enerj-Meeting, à retrouver ci-dessous). La concurrence est rude, mais Benoît de Ruffray pense pouvoir faire la différence, en mettant en avant une série d'arguments évoqués au cours de l'assemblée générale d'Eiffage, le 20 avril 2022.

 

 

Embauches nombreuses à prévoir, malgré un rythme moins soutenu qu'en 2021

 

Il vous reste 76% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
PROMO ÉTÉ 2022 - abonnement 12 mois ETENDU jusqu’au 30 SEPTEMBRE 2023
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp