INNOVATIONS. Fort d'un plan d'action biodiversité et d'un rapport climat - un précédent dans l'histoire du groupe -, deux documents publiés au printemps, le groupe Eiffage entend prendre à fond le tournant des innovations durables. Le projet d'écoquartier LaVallée, à Châtenay-Malabry (92), en est à la fois le démonstrateur et le terrain d'expérimentations.


Ils sont venus nombreux, ce 21 octobre, pour démontrer qu'Eiffage est pleinement décidé à s'engager dans la voie du développement durable. Benoît de Ruffray, le président-directeur général, directrice développement durable et innovation du groupe, Nicolas Gravit, directeur d'Eiffage Aménagement, et Philippe Plaza, directeur d'Eiffage Immobilier, pour ne citer qu'eux. L'objet d'un tel rassemblement ? Faire connaître la nouvelle campagne de communication du groupe, centrée sur les innovations durables, et faire mieux connaître le projet d'écoquartier LaVallée, à Châtenay-Malabry, dont le groupe a fait son deuxième démonstrateur de la ville durable.

 

C'est donc sur le site du projet, dans le sud des Hauts-de-Seine, en bordure du parc de Sceaux, qu'Eiffage a invité les journalistes à venir constater ses actions sur l'empreinte carbone d'une part, et en faveur de la biodiversité, d'autre part. Les deux sujets ont fait l'objet d'un travail en interne, "dans tous les métiers du groupe", qui a donné lieu à une double parution au printemps. Le rapport climat 2020, d'abord, qui se veut le pendant du rapport d'activité, et a vocation à paraître tous les ans. Le plan d'action biodiversité, ensuite, qui vient "couronner dix ans d'actions reconnues" dans ce domaine.

 

Ces deux documents "embrassent la globalité des enjeux environnementaux", explique Benoît de Ruffray. Ils formalisent les risques identifiés par l'entreprise et les actions décidées pour y remédier. Mais aussi les opportunités créées par cette "nouvelle attente des clients, particuliers comme collectivités". "A court terme, c'est de la contrainte", explique le pdg. "Mais c'est de cette contrainte que naît l'innovation". Sans oublier que "c'est un sujet d'entraînement pour les équipes et les jeunes collaborateurs". Et une question d'image auprès du public.

 

Baisser d'un tiers les émissions du groupe

 

Eiffage s'est fixé, en 2019, l'objectif de baisser de 33% sa production de carbone en 2030 par rapport au scénario "business as usual", en suivant les tendances à l'œuvre. Et de 15% par rapport à 2017. Pour les atteindre, le groupe s'estime "mieux armé" que certains concurrents, notamment parce que les activités de sa branche construction (qui comprend Eiffage Construction, Eiffage Aménagement et Eiffage Immobilier) sont intégrées verticalement.

 

Spécialiste du béton depuis des décennies, Eiffage a acheté en 2018 une entreprise de construction en bois, Savare, afin d'acquérir des compétences. Le groupe s'essaye aussi à la construction hors site et à la préfabrication, de salle de bains notamment. De quoi réduire l'empreinte carbone autant que les coûts. Mais à terme. Aujourd'hui, "les solutions sont à l'état de pilote, qu'il faudra industrialiser", précise le pdg.

 

"Nous avons beaucoup appris, et il y a des choses que nous ne referions plus"
- Philippe Plaza

 

La tour Hypérion, dans l'OIN (Opération d'intérêt national) Bordeaux Euratlantique, est un autre exemple d'évolution des méthodes constructives expérimentées par le groupe. Cette tour de logements de 17 étages en structure mixte bois-béton, en construction actuellement, devrait produire 45% de carbone de moins que si elle avait été construite de manière classique. Elle sert de terrain d'expérimentation au constructeur. "Nous avons mis toute la technique bois que nous avons pu imaginer à l'époque [en 2016]", explique Philippe Plaza, directeur d'Eiffage Immobilier. "Nous avons beaucoup appris, et il y a des choses que nous ne referions plus".

 

LaVallée, deuxième démonstrateur d'Eiffage

 

Il vous reste 62% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
PROMO ÉTÉ 2022 - abonnement 12 mois ETENDU jusqu’au 30 SEPTEMBRE 2023
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp