RÉSULTATS. Le groupe Eiffage a connu une bonne dynamique en 2021, l'activité se hissant même à un niveau historique, portée par l'international. Malgré une consommation du carnet de commandes des grands projets, les nouveaux contrats ont été nombreux, laissant anticiper une année 2022 au beau fixe.


Une année "intense, ponctuée de belles réussites", avec des "chiffres de bien meilleure qualité que ceux que j'avais anticipés il y a un an". Benoît de Ruffray, le président-directeur général d'Eiffage, n'a pas caché son enthousiasme en présentant les résultats de son groupe aux investisseurs le 23 février 2022. Bien qu'encore marquée par la crise sanitaire, l'exercice 2021 a en effet été particulièrement productive pour la major du BTP française.

 

Elle a ainsi enregistré une croissance de son chiffre d'affaires de 14,7% en un an (à 18,7 milliards d'euros). L'activité a même dépassé son niveau de 2019 [de 3,2% NDLR], qui "était pourtant déjà historiquement haut", s'est félicité le P-DG. La croissance a été particulièrement marquée à l'international (+16,9% sur un an) et notamment en Europe (+20,7% vs 2020). L'activité en France s'est elle aussi bien redressée, enregistrant une hausse de 13,9% sur un an.

 

De son côté, le résultat opérationnel courant s'établit à 1,9 milliard d'euros. C'est encore un peu en-dessous de son niveau de 2019. La marge se redresse à 10,3%, contre 7,7% en 2020. Quant aux bénéfices, ils sont supérieurs à ce qui avait été enregistré avant la crise et double par rapport à 2020, pour représenter 777 millions d'euros.
Il vous reste 78% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter

Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp