La filiale "renouvelables" d'EDF intensifie sa présence en Amérique latine avec près de 650 MW de nouveaux projets solaires et éoliens au Mexique, Brésil et au Chili. Détails.

EDF Energies Nouvelles est un acteur global des renouvelables. Pour preuve, l'accroissement sensible de sa présence en Amérique centrale et en Amérique du Sud, où ses projets, opérationnels ou à mettre en service prochainement, représentent aujourd'hui 1,37 GW de puissance. Car les nouveautés s'enchaînent sur les différents marchés du continent.

 

Au Brésil, tout d'abord, où l'entreprise française est déjà présente dans le secteur éolien et participe au chantier du futur barrage hydraulique de Sinop dans le Mato-Grosso (centre). Elle vient d'annoncer l'acquisition de 80 % du projet "Pirapora I", une centrale solaire au sol de 191 MWc, située dans le sud-est du pays. Cette installation, développée par Canadian Solar qui fournira les panneaux, dispose d'un contrat de fourniture d'électricité d'une durée de 20 ans.

 

Au Mexique ensuite, où le groupe fait également son entrée dans le solaire. EDF EN, via sa filiale locale EDF EN Mexico, a décroché le projet "Bluemex", dans le cadre d'un appel d'offres national. Situé dans l'état de Sonora (nord-ouest), cette centrale de 90 MWc sera composée de cellules photovoltaïques bifaces. Elle bénéficie d'un tarif d'achat du courant électrique fixé sur 15 ans. D'autre part, dans l'éolien, le projet de "Gunaa Sicara", implanté dans l'état d'Oaxaca (sud), d'une puissance de 252 MW viendra s'ajouter aux presque 400 MW déjà exploités par EDF EN dans le pays.

 

"Des marchés prometteurs et concurrentiels"

 

Au Chili enfin, où l'entreprise développe le projet "Santiago Solar" (centre du pays), de centrale photovoltaïque d'une puissance de 115 MWc, conjointement avec Andes Mining Energy, une société locale. Cette fois, l'électricité produite sera pour partie vendue sur le marché et pour partie cédée dans le cadre d'un contrat de fourniture d'une durée de 15 ans.

 

Le directeur général d'EDF EN, Antoine Cahuzac, déclare : "Avec ces nouveaux projets d'envergure en Amérique latine, EDF Energies Nouvelles démontre sa capacité à réaliser des projets sur des marchés prometteurs et concurrentiels aux côtés de partenaires locaux qui détiennent une connaissance avérée du contexte". D'ici à 2019, le groupe prévoit d'installer plus de 542 MWc de capacités solaires dans la zone latino-américaine, principalement au Chili où le gisement est exceptionnel, plus 862 MW d'éolien au Mexique et au Brésil. Un portefeuille de 1,4 GW qui contribuera au doublement des capacités renouvelables de tout le groupe EDF, qui est attendu pour 2030.

actionclactionfp