Jean Tschumi était à la fois un architecte et un décorateur. Dans ses projets, il dessine souvent le squelette du bâtiment, tout comme son mobilier. Le goût pour la symétrie se dévoile dans la construction de bâtiments novateurs de grande ampleur, à l'image de projets pour Sandoz, l'Assurance Mutuelle Vaudoise, Nestlé ou André & Cie. Il achève en 1956 l'édifice en béton armé, habillé de façades en verre, qui servira de siège à la Mutuelle Vaudoise Accidents, à Lausanne.

 

"C'était un homme d'une grande subtilité dans le maniement des références", estime Jean-Baptiste Minnaert, professeur d'histoire de l'art contemporain à l'Université de la Sorbonne Université et commissaire de l'exposition. "Il prend ses distances avec un strict structuralisme institutionnel. Il entretient toujours un rapport à l'urbanisme, même lorsqu'il ne construit pas."

actioncl