Puis vient l'étape de l'extrusion : les moules fraîchement préparés arrivent dans un arbre à doigts dont plusieurs composants-clés vont façonner ce qui deviendra les tuiles béton. Moulé en sous-face, le matériau est donc extrudé en surface. Tout d'abord, un roller en carbone de tungstène compacte et épaissit la tuile. Sa durée de vie est pour le moins impressionnante, étant donné qu'il est capable de traiter jusqu'à 30 millions d'éléments avant de devoir être remplacé. C'est ensuite au tour du "sleeper" d'entrer en scène : il est pour sa part chargé d'achever la compaction et de donner l'épaisseur voulue à la tuile, dans l'optique d'obtenir l'aspect final. Enfin, deux couteaux taillent la tuile afin de lui faire prendre la forme romane.

actioncl