Si la peau du bâtiment est relativement classique, du verre et du béton, son habillage l'est beaucoup moins. En effet, en hommage au marché de la ferraille, Maud Caubet a habillé son projet d'écailles métalliques. "Elles seront placées à différentes profondeurs, pour apporter un effet cinétique", explique l'architecte.

 

Par ailleurs, l'installation future de ce nouveau bâtiment ne signifie pas la fin du marché. Les marchands seront déplacés dans un nouvel espace "bien plus conforme", précise Maud Caubet.

 

actioncl