BUDGET 2023. Les députés avaient voté, contre l'avis du gouvernement, deux amendements prévoyant d'ajouter 12 milliards d'euros au financement de la rénovation énergétique. Ceux-ci n'ont pas été conservés dans la version finale du texte, sur laquelle Élisabeth Borne a une nouvelle fois dégainé le 49.3.


Près de douze milliards d'euros : c'est le surplus budgétaire qui avait été voté en faveur de la rénovation énergétique, contre l'avis du gouvernement, à l'Assemblée nationale, dans le cadre des discussions sur le projet de loi de finances pour 2023. Deux amendements, un écologiste et l'autre socialiste, soutenus par le Rassemblement national, prévoyaient d'apporter 6,85 milliards et 5 milliards de crédits supplémentaires, comme nous en informe l'Agence France presse (AFP). Des textes qui n'ont pas été maintenus dans la version finale du Budget, sur lequel le gouvernement a une nouvelle fois engagé sa responsabilité en dégainant le 49.3, ce 2 novembre 2022 (la Première ministre s'en est justifiée, voir encadré ci-dessous).

 

 

La députée Europe écologie les verts (EELV) Eva Sas avait demandé d'"aller beaucoup plus loin" en matière de "rénovation globale" des logements. "Vous n'êtes pas à la hauteur", avait-elle lancé au gouvernement. Celui-ci avait répondu par la voix de sa ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher : "Aidez-nous plutôt à construire des filières de formation professionnelle" dans la rénovation thermique, car les "carnets de commandes" des entreprises spécialisées sont "remplis". Autrement dit, le Gouvernement considère qu'augmenter 'artificiellement' le total des financements ne déclencherait pas automatiquement un déploiement des rénovations énergétiques efficaces, notamment parce que la filière ne serait pas dimensionnée pour cela. Un argument avancé par Emmanuel Macron lui-même, fin 2020, devant les membres de la convention citoyenne pour le climat.

 

MaPrimeRénov' une énième fois sous le feu des critiques

 

Quoi qu'il en soit, ces amendements n'ont pas été formulés à n'importe quel moment :
Il vous reste 59% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter

Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp