PERSPECTIVES. L'Union nationale des économistes de la construction a présenté ses vœux à la profession ce jeudi 17 janvier. Pour Pascal Asselin, le président de l'organisation, 2019 se traduira par une campagne de communication, la lutte contre les délais de paiement toujours plus longs, et un congrès au mois de juin.

2018 fut une année riche en évènements pour l'Union nationale des économistes de la construction (Untec). Lors de la présentation des vœux de l'organisation à la presse ce jeudi 17 janvier, Pascal Asselin, son président, est revenu sur les temps forts de l'année dernière. Entre les négociations - toujours en cours - sur le futur Opérateur de compétences (OPCO) de la Construction (qui doit remplacer l'OPCA actuel), les travaux au sein du Conseil supérieur de la construction et de l'efficacité énergétique (CSCEE) et le lancement du Plan BIM2022 lors de la première édition des Assises du Logement, les économistes ont eu de quoi faire. D'autres rendez-vous spécifiques ont permis à la filière de se structurer encore un peu plus : des "afterworks" ont été régulièrement organisés à Paris, plusieurs Mooc (cours en ligne) ont été réalisés sur différentes thématiques - cycle de vie des bâtiments, efficacité énergétique... -, et un partenariat a également été signé avec l'Agence Qualité Construction sur le lancement de la suite logicielle MeTod.

 

Un tour de France de la construction

 

Et pour cette nouvelle année, l'Untec compte mettre les bouchées doubles pour sa campagne de communication : "Nous allons lancer un 'Roadshow de la construction', un tour de France pour mieux faire connaître nos métiers", explique Pascal Asselin, président de l'organisation. "Nous mettons aussi en place un partenariat avec la Chambre de commerce et d'industrie d'Ile-de-France pour bénéficier d'un 'benchmark' ciblé pour mieux nous positionner sur les marchés du Grand Paris. De plus, nous allons poursuivre les discussions avec le Cinov [Fédération des ingénieurs] et l'UNGE [Union nationale des géomètres-experts] pour le rapprochement des branches." Mais s'il est un problème de taille que les économistes de la construction ont tenu à mettre en avant, c'est celui des délais de paiement, qui ont inexorablement continué à progresser depuis quelques années, pour finalement atteindre une moyenne de 109 jours en 2018. Plus largement, c'est la lourdeur administrative qui a ainsi été mise en cause : "C'est quoi la règle ? Ne pouvons-nous pas avoir les mêmes règles pour tout le monde ?", interroge Pascal Asselin. "Que les règles soient claires, bien établies, et que la dématérialisation ne remplace pas l'humain par un monstre froid !"

 

Le congrès de la profession aura lieu en juin

 

L'année 2019 sera aussi marquée par un rendez-vous important pour la profession : le 47e congrès de l'Untec prendra place à Avignon, les 20 et 21 juin prochain, et sera notamment consacré à l'intelligence artificielle et aux jeunes pousses. Plusieurs invités sont d'ores-et-déjà annoncés, à l'instar d'Alain Maugard, copilote du Plan de rénovation énergétique du bâtiment. Pour conclure son propos, Pascal Asselin a voulu inciter chacun à faire preuve de solidarité pour mieux entreprendre : "Ce pays est un véritable ascenseur social pour nous tous. C'est comme dans une famille, où il y a des parents et des enfants, mais aussi des grands frères et des grandes sœurs. Les grands doivent tenir la main des petits pour continuer le dialogue, pour les aider à grandir. Ce que je souhaite pour 2019, c'est que nous grandissions ensemble."

actionclactionfp