TRAVAIL. Contacté par Batiactu, le ministère du Travail affirme que le nombre de salariés en télétravail dans le bâtiment a chuté depuis novembre. L'inspection du travail a été saisie pour multiplier les contrôles au sein des entreprises françaises.

Pour lutter contre l'épidémie du coronavirus, le ministère du Travail serre la vis et compte renforcer les contrôles dans les entreprises pour vérifier la mise en œuvre du télétravail. Une mission confiée à l'inspection du travail le 26 mars, après une allocution du Premier ministre quelques semaines auparavant qui avait demandé aux Français de passer à un jour de travail maximum par semaine en présentiel.

 

Les ouvriers qui travaillent sur des chantiers ne peuvent évidemment pas faire leur travail à distance. Cependant, une partie du secteur du bâtiment devraient appliquer la règle, notamment les employés en charge des tâches administratives. "En février, 11% des salariés du secteur avaient fait au moins une journée de télétravail au cours du mois, contre 18,5% au mois de novembre. Il reste donc des marges de progrès", estime le secrétariat d'Élisabeth Borne, ministre du Travail, joint par Batiactu.

 

Pas de règle pour les architectes

 

Concernant les architectes, qui utilisent des logiciels de conception et de graphisme, parfois en lien avec la maquette numérique, devant s'assurer de la sécurisation des données, le télétravail peut être difficile à appliquer. En novembre dernier, les dirigeants de bureaux d'études, rejoints par les architectes, s'étaient dit "déroutés" par les signaux contraires qu'ils percevaient sur la bonne application du télétravail. Interrogé par Batiactu, le ministère du Travail précise cette fois-ci que "la règle est que le télétravail est requis lorsque l'activité est 'télétravaillable'. Si certaines activités impliquent nécessairement de venir sur site, c'est possible."

 

Au total, "l'inspection du travail a réalisé plus de 26.350 contrôles depuis le début de l'année", chiffre le ministère. "65 mises en demeure ont été prononcées sur le télétravail depuis octobre 2020. Les études réalisées par le Ministère du Travail montrent que 35% des actifs qui pourraient télétravailler ne le font pas."

actionclactionfp