CONJONCTURE. Les créations d'entreprises ont reculé de 2,8% au mois de février 2020, atteignant 70.087 procédures tous secteurs d'activité confondus. La construction et l'immobilier stagnent tous les deux, après un mois de janvier positif et une excellente année 2019.

Dans son bulletin mensuel sur les créations d'entreprises, l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) indique que le nombre de procédures a reculé de 2,8% au mois de février 2020, atteignant 70.087 créations au total, tous secteurs d'activité confondus. En cumul sur les deux premiers mois de l'année, 153.742 structures ont ainsi été créées, dont 41.673 sous forme de sociétés, 43.826 en entreprises individuelles classiques, et 68.243 en micro-entreprises. Sur le seul mois de février 2020, les auto-entrepreneurs représentent toujours quasiment la moitié du total des structures créées, à hauteur de 46,7%. Suivent les entreprises de forme sociétaire, avec 26,9%, puis les entreprises individuelles classiques, avec 26,4%.

 

Les secteurs de la construction et des activités immobilières continuent quant à eux à afficher des chiffres satisfaisants bien que la stagnation soit de mise. En effet, le bâtiment et les travaux publics ont vu 7.189 entreprises se créer dans leur domaine en février dernier, soit seulement 1,1% de plus qu'en janvier, où 7.114 structures avaient été comptabilisées. L'immobilier progresse lui aussi timidement de 1,1%, avec 3.017 procédures en février, après 2.983 en janvier. Il convient toutefois de rappeler les très importantes hausses que les deux secteurs ont enregistré en 2019, à savoir +18,7% pour la construction et +21,2% pour les activités immobilières.

actionclactionfp