ÉTUDE. Alors que le nombre de créations d'entreprises s'est rétracté de 1,9% au mois de janvier 2020 tous secteurs d'activité confondus, la construction est parvenue à stabiliser son rythme de croissance, en progressant de 1,3%. Les activités immobilières affichent pour leur part une grande forme.

Le mois de janvier 2020 a vu le nombre de créations d'entreprises diminuer, tous secteurs d'activités confondus, d'après l'étude mensuelle de l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee). Globalement, les créations ont diminué de 1,9% pour atteindre 72.001, contre 73.366 en décembre 2019. Les entreprises classiques affichent une meilleure performance, en engrangeant +6,5% à 38.792 créations, alors que les micro-entreprises chutent de 10,1%, totalisant 33.209 créations. Néanmoins, les secteurs de la construction et des activités immobilières se portent bien : le bâtiment et les travaux publics ont bénéficié d'une hausse de 1,3% de leurs créations d'entreprises - y compris les micro-entrepreneurs - entre décembre 2019 et janvier 2020, faisant passer le total de 7.059 à 7.150. Du côté des activités immobilières, les entreprises créées ont augmenté de 5,8%, passant de 2.818 à 2.982 sur la même période.

 

Sur les 12 derniers mois et tous secteurs d'activité confondus, le nombre cumulé de créations d'entreprises bondit de 16,7% (82.149 au total), bénéficiant à toutes les catégories puisque les sociétés augmentent de 8,6% (20.852), les entreprises individuelles classiques enregistrent +16,7% (23.236) et les immatriculations de micro-entrepreneurs s'envolent de 21,9% (38.061). En janvier 2020, les micro-entreprises ont représenté 47,1% du total des créations, les sociétés 26,8% et les entreprises individuelles classiques 26,1%.

actionclactionfp