CONJONCTURE. Les artisans ont bénéficié d'une hausse de 2,5% de leur activité au cours du 3e trimestre 2019, d'après l'enquête de conjoncture de l'Union des entreprises de proximité (U2P). Les segments du bâtiment et des travaux publics enregistrent chacun une croissance de 4%. Détails.

"Je me réjouis de ces bons chiffres, qui sont à mettre au crédit des artisans, des commerçants et des professionnels libéraux dont l'endurance et la détermination sont exemplaires." C'est avec ces mots que le président de l'Union des entreprises de proximité (U2P), Alain Griset, a commenté les résultats de l'enquête de conjoncture menée par son organisation et par l'institut I+C-Xerfi auprès d'un panel de 6.200 entreprises sur la conjoncture du 3e trimestre 2019 : au cours de cette période, ces dernières ont vu leur activité progresser de 2,5%, après 2% au 2e trimestre. Les artisans et professions libérales profitent de ce mouvement d'expansion et enregistrent eux aussi +2,5%, après +2% le trimestre précédent. Ce sont en fait tous les segments d'activité qui sont en croissance : le bâtiment et les travaux publics bénéficient chacun d'un bond de 4%, tandis que les professions libérales spécialisées dans le droit et le cadre de vie ont vu leur activité croître respectivement de 3% et de 2,5%.

 

Des difficultés persistantes pour les entreprises sans aucun salarié

 

"Je veux toutefois rappeler qu'il s'agit pour de nombreux secteurs d'une croissance 'de rattrapage' qui est encore très loin de compenser les revers subis depuis des années", nuance Alain Griset. "J'observe par ailleurs qu'il est plus que jamais indispensable de soutenir le développement des plus petites entreprises. Alors que les entreprises qui ont des salariés ont les reins solides, celles qui n'en ont pas sont à la peine, en raison de la pénurie de main-d'oeuvre et de freins de tous ordres (concurrence déloyale, charges administratives, fiscalité dissuasive, impôts de production...)."

 

En effet, des écarts conséquents subsistent entre les sociétés en fonction de leur taille : l'activité des structures ne comptant pas de salariés a stagné (0%) pendant le 3e trimestre 2019 et pour le deuxième trimestre consécutif, alors que les entreprises de plus de 10 salariés ont enregistré la croissance la plus solide, avec +3,5%, à l'image du trimestre précédent. Pour le reste, les sociétés avec 1 à 5 salariés ont vu leur chiffre d'affaires augmenter de 2% au cours du 2e trimestre de cette année, tandis que celles employant 6 à 9 salariés ont vu leur activité croître de 3%. Sur le plan géographique, on retiendra que l'ensemble des régions métropolitaines profite de cette bonne tenue de l'activité, avec des hausses plus ou moins marquées - +3,5% pour les Pays de la Loire contre +1,5% pour l'Île-de-France.

actionclactionfp