AMÉNAGEMENT. En baisse régulière sur la dernière décennie, l'artificialisation des sols a connu, en 2016 et 2017, une nouvelle accélération. De quoi rendre plus complexe l'atteinte de l'objectif de Zéro artificialisation nette (Zan).


Le plan national Biodiversité, rendu public le 4 juillet 2018, fixe un objectif général de Zéro artificialisation nette (Zan). A la recherche d'un indicateur de cette artificialisation, le Gouvernement a créé, en juillet de la même année, un observatoire, chargé de rapporter l'avancée du phénomène. L'artificialisation des sols s'entend comme la conversion de terres naturelles, agricoles ou forestières (Naf) en espaces urbanisé (lotissement, zones d'activités, parkings...). Les données sont relevées de manière précise, à la maille communale, mais uniquement sur le territoire cadastré, ce qui "minimise l'artificialisation due aux infrastructures", explique l'observatoire, qui publie le 1er juillet un nouveau rapport analysant les données 2009-2018.

 

Ainsi, selon cette analyse, la dynamique d'artificialisation des sols connaît, depuis la période 2009-2011, "une baisse continue au niveau national", passant de 33.000 ha en 2011 à 22.000 ha en 2015, "soit une diminution de 32%". Cependant, en 2016, l'observatoire relève "une augmentation par rapport à 2015. L'année 2017 confirme cette augmentation", avec une nouvelle artificialisation s'élevant à 23.900 ha.

 

Diagonale du vide

 

La répartition entre artificialisation à destination de l'habitat, de l'activité ou du mixte est stable sur la période 2009-2017. On artificialise ainsi principalement à destination de l'habitat (68%), suivi par l'activité (25%). L'artificialisation pour des parcelles mixtes est quant à elle "anecdotique" (1,5%). Le rapport relève que l'année 2017 "marque une très légère augmentation du taux à destination de l'habitat (70%). Cette augmentation se situe dans les variations statistiques classiques. Il peut toutefois s'agir d'un signal faible à surveiller". Quoiqu'il en soit, la diminution de l'artificialisation observée dans la période précédente a été portée, à un niveau national, à parts égales entre habitat et activité.
Il vous reste 52% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles Batiactu+
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp