HANDICAP. Alors que la loi Elan prévoit le passage de 100% à 10% de logements accessibles aux personnes handicapées dans la construction neuve, les 90% restants devant être "évolutifs", la maire de Paris a annoncé que la ville maintiendrait l'objectif de 100% de logements sociaux neufs accessibles.

La loi Elan n'est pas encore définitivement adoptée que déjà la maire de Paris, Anne Hidalgo, montre son opposition à l'une des mesures. Il s'agit de l'article 18 qui prévoit le passage de 100% à 10% de logements accessibles aux personnes handicapées dans la construction neuve, les 90% restants devant être "évolutifs". L'élue a profité du Mois parisien du Handicap pour annoncer sa décision de maintenir l'objectif de 100% de logements sociaux neufs accessibles dans la capitale. Un engagement qu'elle a formalisé mercredi 13 juin dans un courrier adressé aux bailleurs.

 

Dans un communiqué, elle explique : "Dans un contexte où beaucoup de personnes en situation de handicap rencontrent des difficultés pour trouver un logement accessible, notre devoir de responsables publics est de leur apporter des solutions. C'est pourquoi j'ai décidé que Paris maintiendra son objectif de 100% de logements sociaux neufs accessibles, et cela pendant toute la durée de ma mandature". Anne Hidalgo ajoute : "Cette mesure sera mise en œuvre par les bailleurs sociaux de la Ville de Paris, dont je tiens à saluer l'engagement : leur action résolue en faveur des personnes en situation de handicap fait honneur à Paris et à tous les Parisiens". L'ensemble de ses mesures en faveur du handicap seront détaillées lors du prochain Conseil de Paris, qui se tiendra du 2 au 4 juillet.

actionclactionfp