E+C- L'Organisme de qualification de l'ingénierie (Opqibi) propose une nouvelle qualification portant sur l'étude ACV des bâtiments neufs dans le cadre du référentiel E+C-. Cette qualification nécessite à la fois certains moyens humains et matériels aux entreprises qui souhaitent en disposer.

L'analyse du cycle de vie consiste à réaliser une évaluation environnementale d'un bâtiment au moyen d'une méthode spécifique reposant sur des calculs validés et synthétisés dans un rapport final. L'Opqibi, organisme de qualification de l'ingénierie créé à l'initiative de Cinov, Syntec, plus différents syndicats et fédérations, a mis sur pied une qualification correspondante, afin d'inscrire les pratiques de la profession dans le référentiel "Energie Carbone", lors des prestations.

 

Numérotée 1333, cette qualification "Etude ACV bâtiments neufs (référentiel E+C-)" repose sur plusieurs critères différents. Tout d'abord sur des moyens humains : une entreprise souhaitant être qualifiée devra disposer d'au moins un référent technique, technicien du bâtiment, disposant déjà d'une expérience professionnelle de 2 ans et ayant suivi une formation spécifique aux calculs ACV, couvrant notamment la maîtrise de la méthode du référentiel et celle du logiciel d'application utilisé. La formation s'étalera sur au moins deux journées et traitera en outre de la bonne compréhension des rôles des différents contributeurs (produits de la construction, équipements), des fonctionnalités offertes par la base Inies et de la maîtrise des différents niveaux de données environnementales (industrielle, collective, par défaut, forfaitaire par lot…). Un panorama des différentes solutions logicielles existantes sur le marché et validées par le ministère en charge de la construction sera également proposé sous forme de brève prise en main. La personne devra enfin savoir interpréter les résultats d'une étude ACV. Il sera possible de déroger à cette formation en faisant valider ses compétences par un contrôle individuel des connaissances, réalisé sous forme de questionnaire à choix multiples.

 

Autre volet, l'entreprise devra disposer de moyens matériels spécifiques, dont le fameux logiciel de calcul validé. Il sera nécessaire, pour être qualifié, de fournir des justificatifs démontrant la date de dernière mise à jour. Enfin, la société demanderesse devra prouver ses compétences par trois références sur les trois dernières années en présentant un Récapitulatif standardisé Energie Environnement (RSEE) ou un rapport d'études détaillé. Des plans, justificatifs de surface de plancher et autres notes de synthèse rédigée à destination du maître d'ouvrage devront aussi être versés au dossier.

 

Dans le cadre d'EnerJmeeting, Journée de l'efficacité énergétique et environnementale du bâtiment, le 8 mars prochain à Paris, l'OPQIBI propose un workshop sur ce thème : Obtenir des études "ACV" de qualité pour les bâtiments neufs par Stéphane Mouchot, Directeur général, OPQIBI et Nathalie Tchang, Directrice associée du BET Tribu Energie. Retrouvez le programme et inscrivez-vous en suivant ce lien

actionclactionfp