PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE. Un partenariat conclut entre le réseau d'agences Laforêt et l'acteur de la maîtrise de l'énergie Hellio va permettre la formation des collaborateurs pour conseiller des clients de plus en plus sensibles à la consommation énergétique des biens.


Si le prix d'un bien (82%) et sa localisation (79%) restent les deux principaux critères qui conduisent à la décision d'acheter un logement, les Français sont désormais très attentifs aussi à la consommation énergétique du bien (47%). C'est la principale conclusion du baromètre annuel du réseau Laforêt, réalisé par l'institut Ifop, que le réseau d'agence rend public début mai. Cette préoccupation, qui arrive en troisième place devant l'agencement (42%) et l'esthétique (40%), n'a cessé de progresser ces dernières années. Elle gagne, selon le même baromètre, cinq points en seulement un an.

 

Une évolution qui doit beaucoup à la réglementation environnementale qui n'a cessé de se durcir ces dernières années dans l'immobilier. Ainsi, dès 2023, dans le cadre de la loi Climat et résilience, il ne sera plus possible de louer des biens consommant plus de 450 kWhEF/m2/an. Viendront ensuite tous les logements classés G (2025), puis F (2028) et, enfin, E (2034).

 

 

Les acquéreurs sont plus prêts que jamais à se lancer dans des travaux de rénovation

 

Il vous reste 62% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter

Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp