Après un mois de janvier particulièrement bas, l'activité dans le secteur des granulats et du Béton prêt à l'emploi a rebondi en février 2017. L'Unicem estime que "la demande de matériaux devrait s'installer dans une dynamique haussière".

Les mauvais résultats de janvier, dus aux intempéries hivernales et aux traditionnelles opérations de maintenance sur les installations, ont été presque effacés par ceux de février. La note de conjoncture de l'Union nationale des industries de carrières et matériaux de construction (UNICEM) détaille : "les livraisons de granulats se sont raffermies de + 9,8 % par rapport à janvier et de + 7,6 % par rapport à janvier de 2016 (données cvscjo)". La production de béton prêt à l'emploi (BPE) enregistre également une hausse de +14,1% par rapport à janvier et +13,2% par rapport à février 2016.

 

Au total, sur les deux premiers mois de l'année 2017, le secteur est en baisse de 1%. Pour autant, l'Unicem considère que "l'accélération de l'activité constatée au second trimestre 2016 devrait en toute logique se confirmer au cours de 2017". Une tendance observée grâce notamment à la progression du nombre d'intérimaires fin 2016 (+5,2% sur un an selon les chiffres de la Dares).

 

L'incertitude liée à la présidentielle

 

Les perspectives de croissance sont "bien orientées" et ce dans l'ensemble des secteurs. Le niveau des carnets de commandes "s'est stabilisé à 7 mois d'activité, soit un niveau supérieur à la moyenne de long terme (5,5 mois)," précise la note de conjoncture.

 

Si le contexte actuel est plutôt favorable, l'Unicem reste vigilant compte tenu des "incertitudes" liées à la présidentielle. "Le devenir de l'actuelle politique de soutien au logement tout comme les arbitrages de dépenses publiques et de financement des collectivités seront déterminants pour la fin 2017 et 2018", conclut l'organisme.

actionclactionfp