GOUVERNANCE. Selon deux sources proches du dossier, le futur directeur général de cette filiale clé d'Action Logement Groupe serait en passe d'être choisi, sur trois candidats présentés par le cabinet de recrutement mandaté pour mener ce processus. L'heureux élu viendrait du secteur privé.

Action Logement Services (ALS) devrait bientôt avoir un nouveau directeur général. Selon une source proche du dossier, le recrutement du patron opérationnel de cette filiale d'Action Logement Groupe (ALG), chargée de la collecte de la participation des entreprises à l'effort de construction, se trouverait dans la dernière ligne droite. L'heureux élu, qui viendrait du secteur privé, serait en passe d'être choisi, parmi trois candidats présentés par le cabinet de recrutement mandaté pour mener ce processus.

 

Les délais seraient en revanche trop courts pour que sa nomination puisse être présentée par ALG au conseil d'administration ordinaire d'ALS prévu lundi 23 septembre. Un conseil d'administration extraordinaire d'ALS pourrait donc être convoqué à cet effet en octobre. Un calendrier confirmé par un autre proche du dossier. Contacté par Batiactu, ALG s'est refusé à tout commentaire.

 

Pour mémoire, Olivier Rico, l'actuel directeur général d'ALS, avait été nommé à titre intérimaire le 10 juillet, après le départ de Jean-Luc Guitard, présenté comme une démission par ALG et survenu quelques mois seulement après son entrée en fonctions. La stabilisation de la gouvernance de cette filiale clé d'ALG est d'autant plus importante que l'organisme paritaire projette, pour la première fois de son histoire, de faire appel aux marchés d'ici à la fin de l'année, pour financer à hauteur de six milliards d'euros son plan d'investissement volontaire (PIV) de neuf milliards dévoilé en janvier dernier.

 

Un PIV dont trois mesures ont été lancées ce jeudi 19 septembre, pour un montant cumulé de 2,1 milliards d'euros. A commencer par une enveloppe de 100 millions d'euros pour l'aide à la mobilité des salariés qui déménagent afin de rapprocher leur domicile de leur lieu de travail. Une somme d'un milliard d'euros a par ailleurs été allouée à l'adaptation des logements au vieillissement de leurs occupants, via le financement de travaux dans les salles de bain, à condition qu'ils soient effectués par un professionnel doté du label Qualibat. Un milliard d'euros supplémentaire est affecté aux travaux de rénovation énergétique des logements.

actionclactionfp