VILLES MOYENNES. L'institution financière juge positivement les résultats d'Action cœur de ville et pointe trois pistes d'amélioration, dans le cadre de son prolongement, avec élargissement des actions, jusqu'en 2026.


Alors que le programme Action cœur de ville (ACV), destiné aux villes moyennes en difficulté, doit connaitre un deuxième volet à partir de l'année prochaine et jusqu'en 2026, comment éviter que cette politique, qui doit à cette occasion être élargie à d'autres thématiques (quartiers de gares, entrées de ville…) ne vire au "fourre-tout" ? La Cour des comptes a rendu, le 29 septembre, un référé sur ce sujet.
Il vous reste 88% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter

Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp