LOGISTIQUE. Depuis le 28 février et jusqu'au 11 mars, le groupe Spie Batignolles, via sa filiale Malet s'est lancé dans une expérimentation de transport fluvial pour l'évacuation et la livraison de matériaux pour ses chantiers de la métropole toulousaine.

Déjà engagé dans une démarche d'économie circulaire et de réduction de son empreinte carbone, le groupe Spie Batignolles, via l'entreprise Malet, a décidé d'expérimenter pendant une dizaine de jours le recours au transport fluvial pour le transport de matériaux, dans la métropole toulousaine.

 

Cette phase de tests a commencé le 28 février et s'achèvera le 11 mars. Spie Batignolles a souhaité bénéficier du Plan d'aide au report modal proposé par Voies Navigables de France (VNF), un programme d'accompagnement financier pour les entreprises souhaitant utiliser la voie d'eau dans leurs chaînes logistiques. L'expérimentation de Malet se déroule sur deux tronçons : 56km sur le canal Latéral, entre Castelsarrasin et le Port de l'Embouchure, et 11km sur le canal du Midi, entre le Port de l'Embouchure et la zone technique de Ramonville.

 

Une péniche équivaut à 5 ou 6 camions

 

"Il s'agit de mener des tests logistiques sur dix jours, avec l'organisation de flux fluviaux depuis le centre-ville de Toulouse jusqu'à des exutoires de mise en dépôt situés au nord ou au sud-ouest de l'agglomération", précise Jérôme Martres, directeur du développement commercial de Spie Batignolles Malet. Le trajet aller est dédié à l'évacuation des matériaux, le retour à l'approvisionnement.

 

Les tests portent sur "une analyse à plusieurs enjeux, à la fois techniques, environnementaux et financiers pour dresser un comparatif précis" entre transport routier et fluvial, indique par ailleurs le groupe dans un communiqué. Ainsi, il est question de s'assurer du modèle de péniche ou de barge à privilégier. Durant cette période expérimentale, c'est une péniche de 30m de long, un gabarit correspondant aux écluses du canal du Midi, qui est utilisée. Ce qui correspond à la charge de 5 ou 6 camions (environ 120 tonnes).

 

Tendre vers la suppression totale de camions

 

Afin de supprimer complètement l'utilisation de camions dans le centre-ville, Spie Batignolles Malet évalue également "la possibilité d'organiser l'évacuation des déchets par des solutions innovantes, adaptées au contexte urbain et notamment via une bande transporteuse" jusqu'à la zone de chargement de la péniche ou de la barge. Pour le déchargement, deux procédures sont à l'étude : soit il se fait à proximité immédiate d'un exutoire, ce qui nécessite la construction d'un quai provisoire ; soit il est opéré sur un quai déjà existant, qui peut avoir besoin de travaux de rénovation, post-acheminement en camion.

 

Établir des scénarios en fonction de la nature des travaux

 

Afin d'établir le scénario organisationnel le plus approprié en fonction de la nature des chantiers à réaliser, un prestataire détaille dans un carnet de bord toutes les données de suivi de l'expérimentation. Détermination de la tranche horaire à prévoir, anticipation des besoins d'équipements en fonction du passage des écluses, évaluation de la nécessité ou non d'un dragage seront par exemple étudiés.

 

Spie Batignolles Malet est une entreprise toulousaine. Bien implantée localement, elle est impliquée sur de nombreux chantiers dans l'aire métropolitaine et compte bien tenir sa place dans le développement à venir du territoire. Si elle est concluante, cette expérimentation favorisant le développement d'une économie circulaire au niveau local pourra sans doute permettre de faire la différence sur certains marchés.

actionclactionfp