DIAPORAMA. Batiactu a visité les derniers logements sociaux livrés pour Immobilière 3F près de la station Nation, dans la capitale. Un bâtiment classique de caractère, imaginé en deux volets.

Au 52 boulevard de Picpus, dans le XIIème arrondissement de Paris, les architectes Fabien Brissaud et Aurélien Ferry ont conçu quinze logements sociaux pour Immobilière 3F. Les habitants ont investi les lieux deux jours après la livraison du bâtiment en mars dernier. Intégré entre le boulevard et une rue de faubourg, l'immeuble parisien a été imaginé comme une dualité. "Le parti pris du projet était de faire comme si on avait deux bâtiments", explique Fabien Brissaud, lors de la visite. "La particularité de cette parcelle est qu'elle est traversante entre le boulevard et la rue."

 

Côté boulevard de Picpus, l'immeuble en R+7 se fond dans le paysage urbain classique mais dénote par ses volets en mélèze. Côté rue Sibuet, le volume bâti est plus bas afin d'atténuer les vis-à-vis avec les immeubles voisins. En effet, le bâtiment en R+4 abrite de ce côté une terrasse collective. "L'épaisseur du bâti est inférieure à 20 mètres. Nous ne sommes pas sur les mêmes échelles et le même paysage urbain entre le boulevard de Picpus, qui est très large et comprend des bâtiments hétérogènes et la rue, qui a des bâtiments plus bas", certifie l'architecte.

 

Découvrez dans les pages suivantes la suite de l'article.

actionclactionfp

La préfabrication de rigueur

Logements sociaux Nation
La façade depuis la rue Sibuet des logements sociaux d'Immobilière 3F, à Paris. © Luc Boegly
La préfabrication des éléments de maçonnerie a été importante dans la construction de ce projet contraignant, en termes d'étroitesse de la parcelle. Elle a permis de réduire les nuisances sonores ainsi que le temps du chantier, d'obtenir des finitions plus précises et de travailler sans réel espace de stockage. "On a pu optimiser au maximum la matière. Il a fallu tout de même laisser un temps de séchage pour les éléments en béton", raconte Fabien Brissaud. Un système de préfabrication béton (prémurs) a été choisi pour la façade.

Des façades de caractère

Logements sociaux Nation
Toutes les menuiseries sont en bois ouvrantes à la française et les occultations sont des persiennes bois à deux vantaux. © Luc Boegly
Concernant les façades, le béton préfabriqué est protégé par une lasure incolore. Les menuiseries et occultations en bois ont été fabriquées en Corrèze et la serrurerie métallique noire a été soudée et assemblée à Bagnolet.

Des matériaux bruts

Logements sociaux Nation façade
La trame régulière de pleins et de vides, une ré-intérpretation de la trame faubourienne. © Luc Boegly
Pour ajouter un côté chaleureux, le cabinet d'architectes a joué avec les volets en bois. "On cherche à obtenir une couleur brute, entre ces volets fermés et le béton", explique le concepteur du projet. "On a voulu mettre l'accent sur la qualité de la menuiserie, la qualité d'usage, l'ouverture et la lumière, avec des matériaux pérennes comme le béton non traité. Les menuiseries bois nécessitent un entretien tous les cinq ans. Même si ces éléments finissent par vieillir, le fait de rester sur des matériaux bruts permet au bâtiment de s'insérer dans le paysage urbain, de mûrir."

Une densité de parcelle

Logements sociaux Nation
Une salle de bain d'un logement social d'Immobilière 3F, près de Nation à Paris. © Luc Boegly
"On a fait le choix architectural et urbain d'être très dense sur la parcelle mais on a dégagé du volume et de la lumière sur l'arrière", assure l'architecte. "On a une contre-courette qui vient en lien avec la contre-courette de l'immeuble à côté, ce qui permet d'éclairer des salles de bain et des cuisines."

Certaines habitations en duplex

Logements sociaux Nation
Un appartement en duplex avec pallier privatif. © Luc Boegly
À l'intérieur, les logements sont baignés de lumière. "Parmi les 15 appartements, nombreux sont des T2", ajoute Fabien Brissaud. "On a deux grandes habitations, de type T4 en duplex, une située au rez-de-chaussée et une autre au dernier étage. Nous avons construit ces logements ainsi pour des questions d'usage et de rationalité économique."

Prendre de la hauteur

Logements sociaux Nation terrasse
La vue depuis la terrasse collective. © Luc Boegly
La vaste terrasse commune offre un potager et un espace de compost. "Elle fait le lien avec d'autres terrasses des immeubles avoisinants, recréant une vie de quartier en hauteur", précise Fabien Brissaud.

L'environnement, une préoccupation ?

Logements sociaux Nation
Les menuiseries d'un logement, depuis un séjour. © Luc Boegly
Les murs épais de cet immeuble permettent une bonne isolation. "Le chauffage urbain a été choisi, ce qui évite l'installation de gaz ou de panneaux solaires. On est donc ultra performant en termes de chauffage", indique l'architecte. "On a aussi une récupération d'eaux pluviales dans les toilettes."

Les détails techniques du projet

Logements sociaux Nation
La terrasse collective des logements sociaux d'Immobilière 3F abrite un jardin partagé. © Luc Boegly
Maîtrise d'ouvrage
Immobilière 3F

 

MAO architectes
Fabien Brissaud, architecte gérant
Aurélien Ferry, architecte

 

Performances
RT 2012 -20% - Plan Climat vilel de Paris
Matériaux biosourcés
Préfabrication

 

Surface (SDP/ SHAB)
650 m² / 607 m²

 

Coût des travaux (HT)
2,08 M€

 

Calendrier
Permis de construire Août 2017
Livraison Mars 2021