Le conseil d'administration du Syndicat des transports d'Ile-de-France (Stif) vient de valider une étude portant sur la liaison par téléphérique urbain de Créteil-Pointe-du-Lac à Villeneuve-Saint-Georges (94) en passant par Limeil-Brévannes. Un projet désormais intitulé "Câble A". Une solution de transport douce et économique qui mettrait les deux villes à moins de 15 minutes. Précisions.

Le syndicat des transports d'Ile-de-France (Stif) vient de valider la construction du premier téléphérique régional reliant Créteil-Pointe-du-Lac à Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne). "Son conseil d'administration a en effet validé, cet été, le dossier d'objectifs et a acté le début de la concertation autour du projet de transport par câble qui reliera, sur 4,5 kilomètres, Créteil à Villeneuve-Saint-Georges, en passant par Limeil-Brevanne", signale, le journal Les Echos, ce mercredi 7 septembre 2016. Un projet désormais baptisé "Câble A", ouvrant la porte aux câbles B, C, D, qui pourraient voir le jour complète le Stif dans le même journal.

 

Lancé en 2008, le projet ne devrait voir le jour qu'en 2021, date à laquelle les usagers du Câble A ne mettront plus que 15 minutes pour relier Villeneuve à Créteil, contre 45 minutes aujourd'hui, signale également le Stif.

 

La liaison de 4,5 km permettrait donc de réduire de moitié, voire des deux-tiers, les temps de parcours, sans correspondance. Le trajet compterait quatre stations, dont une dans l'éco-quartier Temps-Durables de Limeil. A l'extrémité de la ligne, la station de Pointe-du-Lac permettrait une correspondance avec la ligne 8 du métro (arrivée en 2011) tandis que l'autre terminus à Bois Matar sur le plateau villeneuvois permettrait de désenclaver ses 10.000 habitants. Le soutien du Stif (Syndicat des Transports d'Île-de-France) permettrait aux usagers de prendre le métrocâble avec leur passe Navigo.

 

Soumis au Stif en 2011

 

Rappelons que le projet, proposé par Joseph Rossignol, conseiller général du Val-de-Marne en 2008, a été reconnu d'intérêt communautaire en 2009. Soumis au Stif en 2011, il a été évalué à 30 millions d'euros. A ce jour, le projet du Câble A est estimé à 120 millions, indique Les Echos.

 

D'autres projets de téléphériques urbains en Île-de-France...

 

Deux autres métrocâbles ont été étudiés en Île-de-France : le téléphérique de Bagnolet qui relierait le métro Gallieni (ligne 3) aux hauteurs de la ville, et le téléphérique d'Issy-les-Moulineaux, reliant la ville basse (métro Mairie d'Issy, ligne 12) au fort d'Issy. Ces deux projets, envisagés un temps, ont été mis en pause. Le premier, devait atteindre 2,2 km de long, transporter 8.000 voyageurs/heure et compter quatre stations (une à Bagnolet, deux à Montreuil et une à Romainville). Le second, d'une longueur de 830 m, devait transporter 480 voyageurs/heure.
actionclactionfp