"La fin du laissez-faire et du vide juridique"
Mounir Satouri, conseiller régional et président des élus (EELV) en Ile-de-France : "Le vote de ce Schéma directeur, après des années de péripéties juridiques, sonne la fin du laissez-faire et du vide juridique qui permet aux promoteurs de s'en donner à cœur joie au détriment des terres juridiques et de l'équilibre des bassins de vie. Et les objectifs généraux sont au cœur de la Loi Alur de Cécile Duflot, nous sommes donc en cohérence à la Région avec la politique du Gouvernement. Ce document attendu était indispensable."

 

"On assassine le Sdrif…"
Laurent Lafon, conseiller régional UDI
"Depuis six mois, le Gouvernement érige un mur contre ce Sdrif et nous ne voyons pas comment le contourner. On assassine le Sdrif en scindant en deux notre région, entre le centre, c'est-à-dire la métropole, et la grande couronne."

 

"Un malentendu"
Valérie Pécresse, conseillère régionale, chef de l'opposition (UMP) : "Le Sdrif repose sur un malentendu car toute l'architecture du projet - logements, emplois - se fonde sur le déploiement rapide du Grand Paris Express (GPE) or tout porte à croire qu'il sera au mieux retardé, ou pire pas réalisé dans sa globalité".

 

"Une vision prospective et planificatrice"
Muriel Guenoux conseillère régionale (PRG-MUP) :"Notre SDRIF assume pleinement une vision prospective et planificatrice de la ville de demain, pour accompagner ce que certains qualifient de troisième révolution industrielle."

 


actioncl