Cécile Humbert aurait pu séparer en deux cette grande pièce à vivre, dont la forme rectangulaire se prêtait au montage d'une cloison. "Mais les propriétaires souhaitaient un espace ouvert et modulable, comme dans un loft", insiste-t-elle. D'où le choix d'une séparation très légère entre le salon (ici, au premier plan) et l'espace nuit (à l'arrière plan). C'est une simple console en métal ajouré qui délimite les deux parties de la pièce.

actioncl