ACCIDENT. Ce lundi 5 mars 2018, peu après 5 heures du matin, un train sans voyageur du RER A a fauché deux ouvriers de Colas Rail qui travaillaient à la maintenance des voies entre Bussy-Saint-Georges et Val d'Europe. L'un des deux est décédé. La p-dg de la RATP a exprimé son émotion suite à ce drame encore non totalement expliqué.

C'est un accident de fin de chantier aux conséquences dramatiques. Sur le RER A, entre les gares de Bussy-Saint-Georges et de Val d'Europe (Seine-et-Marne), deux employés de l'entreprise Colas Rail, sous-traitante de la RATP, ont été percutés par un train à 5 heures du matin, ce 5 mars 2018. Selon les premiers éléments révélés par la RATP, ils intervenaient sur de la maintenance des voies tandis que le train circulait "avec autorisation pour prendre son service". "Les premières constatations ne permettent pas d'expliquer la présence des employés sur cette voie", note le groupe. L'un des deux ouvriers est décédé sur place, tandis que le second a été pris en charge par les pompiers. Son pronostic vital n'était pas engagé. "Un troisième employé, présent sur les lieux, ainsi que la conductrice du train, choqués, ont également été pris en charge", ajoute le communiqué.

 

Intervenir sur les voies, une opération à risques

 

La présidente-directrice générale de la RATP, Catherine Guillouard déclare : "Je tiens à faire part, au nom de la RATP, de notre plus grande solidarité à l'égard des personnes blessées et des familles des victimes. Les circonstances précises de cet accident ne sont pas encore connues. Une enquête a été ouverte afin de les déterminer". Le trafic des trains du RER A a donc été interrompu toute la matinée du lundi, entre les gares de Torcy et de Marne-la-Vallée-Chessy (parc Disneyland Paris). Des bus de substitution ont été mis en place.

 

Les travaux sur les voies sont particulièrement dangereux la nuit et au petit matin. En avril 2017, l'entreprise Colas Rail avait déjà connu un accident mortel sur un chantier, en pleine nuit. Un ouvrier de 59 ans avait été percuté par un train de marchandises pendant une opération de dépose de ballast sur la voie entre Poitiers et Châtellerault (Vienne). En novembre 2014, c'était également de nuit, vers 23h30 qu'un accident mortel avait eu lieu sur le chantier de rénovation de la voie SNCF Rennes-Redon (Ille-et-Vilaine). Un ouvrier de 36 ans avait été happé par un wagon du train-usine au moment de la distribution des traverses neuves.

actionclactionfp