Le choix architectural pour l'immeuble de logements sociaux du projet Jaurès-Petit se prête particulièrement bien au bois : avec une épaisseur de 13 mètres et des trames de 6 mètres, le bâtiment a été pensé pour accueillir le matériau sylvestre. "Dans la construction bois, nous préférons éviter au maximum les relevés d'étanchéité ou tout autre ouvrage susceptible de fuites", soulignent les architectes.

 

"Les terrasses étanchées sont évitées au profit de balcons rapportés. Les toitures sont couvertes de zinc et les débords de bâti se superposent", ajoutent-ils. Arguant que la mise en oeuvre d'un mètre cube de bois évite la production d'une tonne de dioxyde de carbone, ces derniers affirment donc que la construction bois favorise l'utilisation des énergies renouvelables et réduit la consommation énergétique en privilégiant l'emploi de matériau bio-sourcés.

actioncl