En outre, le bâtiment met en avant sa faible empreinte environnementale : le projet a suivi les normes du Plan climat de la Ville de Paris, et a donc proposé une consommation énergétique inférieure à 50 kWh par mètre carré et par an. Il peut pour cela compter sur un système de chauffage basé sur une géothermie innovante puisque celle-ci est abritée dans les pieux du complexe. L'installation du système allant capter l'énergie constante dans les profondeurs terrestres n'a donc pas nécessité de travaux de terrassement spécifiques, hormis naturellement les forages pour les fondations.

actioncl