A propos de cette phase de travaux, le promoteur déclare : "Le gros enjeu technique était de créer une aire de livraison pour l'hôtel, qui n'existait pas. Il a donc fallu casser le plancher d'infrastructure et mettre en place des poutres géantes pour soutenir la tour". Après curage de l'amiante, pas moins de 300 compagnons sont intervenus sur site.

 

Autre particularité de l'établissement, lié à sa proximité avec la Seine : en raison du risque de crue, toutes les installations techniques du sous-sol (chaufferie) ont été cuvelées dans un local étanche, disposant d'impressionnantes portes dignes d'un coffre-fort. "En 2017, ce sous-sol a été en partie inondée pendant les travaux, mais cela n'a généré aucun retard", raconte Thierry Dourdet. La tour dispose de quatre niveaux en infrastructure et de 75 places de parking.

actioncl