Démarré il y a quatre ans, le chantier, du fait des conditions climatiques extrêmes (-30 degrés l'hiver, + 3 degré à l'heure actuelle ), s'est échelonné sur trois saisons printemps-été, cinq mois par an, pour s'achever en été 2012. "L'année 2010 a surtout été dédiée au terrassement et à l'infrastructure, phase primordiale du projet, nous signale Raymond Courtial, vice-président de la FFCAM, en charge du projet et du patrimoine et bâti au sein de sa fédération. Il a fallu avant tout casser le rocher et déglacer le site de façon à libérer une surface d'environ 200 m² au sol pour l'emprise du bâtiment. Deux plateformes successives ont été réalisées pour enfouir les fondations, une principale en amont (côté nord-est) et une seconde en aval (sud-ouest), 3,40 m plus bas."

actioncl