RÉSEAUX. Le Premier ministre Edouard Philippe a engagé ce 23 octobre 2019 une dizaine de financements de l'Etat en faveur de Réseaux d'initiative publique pour accélérer le déploiement du très haut débit. Plusieurs départements bénéficieront ainsi d'une enveloppe de 242 millions d'euros.

Le très haut débit continue à creuser son sillon : ce 23 octobre 2019, le Premier ministre Edouard Philippe a engagé une dizaine de financements de l'Etat en faveur de Réseaux d'initiative publique portés par une dizaine de départements afin d'accélérer le déploiement de la technologie. Quelques jours après que le ministre du Logement, Julien Denormandie, et la secrétaire d'Etat à l'Economie et aux Finances, Agnès Pannier-Runacher, ont dressé un point d'étape de l'expansion du très haut débit, cette nouvelle étape permettra de débloquer une enveloppe de 242 millions d'euros. Les départements concernés sont la Somme (qui bénéficiera de 36,18 M€), la Côte-d'Or (36,24 M€), l'Orne (30 M€), la Dordogne (44,97 M€), l'Yonne (14,25 M€), la Nièvre (23,43 M€), l'Hérault (17,01 M€), la Mayenne (17,34 M€), le Tarn-et-Garonne (19,13 M€) et le Gard (3,08 M€), ce qui représente environ 4,7 millions de Français.

 

Le chef du Gouvernement a confirmé au passage les objectifs fixés par le président Emmanuel Macron en matière de couverture numérique fixe : la généralisation du haut débit dans toute la France à l'horizon 2020, et celle du très haut débit à l'horizon 2022. Edouard Philippe a en outre réaffirmé qu'une autre enveloppe, d'un montant de 140 M€ cette fois, serait dédiée à l'accompagnement de nouveaux projets de Réseaux d'initiative publique et ce, dès l'année prochaine. D'après l'exécutif, plus de 4 millions de nos compatriotes sont en mesure d'être raccordés à la fibre optique depuis un an, ce qui porte le nombre total de foyers éligibles au très haut débit à 21,6 millions.

actionclactionfp