CONJONCTURE. Les derniers chiffres publiés par la FNTP pour le mois de juillet 2020 montre que la reprise reste lente pour le secteur. Et certains signaux n'engagent pas à renouer avec l'optimisme à court terme.

Le début de l'été n'aura pas été synonyme de grand soleil sur l'activité des TP… Le dernier bulletin de conjoncture de la Fédération nationale des travaux publics pour le mois de juillet n'incite en effet guère à l'optimisme.

 

Le niveau d'activité enregistré sur le mois de juillet est ainsi encore inférieur de 8,7% sur un an. "Le rythme de croissance mensuelle observé depuis la sortie du confinement semble s'essouffler", note même la fédération, avec seulement +2% par rapport à juin 2020. En cumul sur les 7 premiers mois de 2020, l'activité est encore en baisse de 15% sur un an.

 

Du mieux du côté des prises de commandes

 

Entre le confinement, le report du second tour des élections du bloc communal et la crise, la FNTP alerte déjà depuis plusieurs mois sur la faiblesse des prises de commandes nouvelles. Bon point pour le mois de juillet, un rebond est observé. L'évolution est en effet de près de 8% sur un an. Mais…

 

En cumul depuis le début de l'année, la baisse est encore considérable : -16%. Par ailleurs, l'amélioration observée en juillet est principalement due à des prises de commandes sur des projets de "taille importante", souligne la FNTP. Et le "flux de nouveaux appels d'offres" étant toujours "très nettement orienté à la baisse", l'organisation professionnelle reste dans l'incertitude quant aux perspectives d'activité pour le deuxième semestre.

 

Ajustement sur les effectifs intérimaires

 

Les effectifs ouvriers permanents, en revanche, ne sont pas impactés par ce contexte. Ils continuent à se stabiliser d'un mois sur l'autre (+0,2% vs juin 2020), et reste sur une légère croissance de 1,5% depuis le début de l'année.

 

L'ajustement se fait clairement sur les effectifs intérimaires. Car même leurs heures travaillées ont un peu progressé en juillet par rapport à juin (+2,4%), la chute est toujours extrêmement sensible en cumul depuis le début janvier (-36,4%). Globalement, pour connaître une véritable amélioration de l'ensemble des indicateurs, la FNTP espère une mise en œuvre rapide des investissements et des aides annoncées dans le plan de relance. Mais les effets ne devraient se faire sentir qu'en 2021.

actionclactionfp