Le projet des Tours Hermitage Plaza de 320 m réalisé à La Défense par l'architecte Norman Foster vient de recevoir l'approbation du voisinage qui bloquait jusqu'alors le chantier, a annoncé le promoteur des immeubles.

Aux portes de Paris, à l'entrée du quartier d'affaires La Défense, les deux tours du projet Hermitage Plaza, imaginées par l'architecte Norman Foster, s'élèveront bien au-dessus d'un vaste socle qui abritera deux immeubles mixtes de bureaux, logements et commerces autour d'une place publique bordée de magasins, cafés et restaurants. Ce projet de grande envergure a reçu le 4 avril 2017 l'approbation du voisinage qui bloquait jusqu'alors le chantier, a annoncé Hermitage.

 

"L'assemblée générale de l'association syndicale libre, composée notamment d'Ugitour, Axa France Vie, Axa Conseil Vie, la SCI Tour First, Tour Alto et les copropriétés résidentielles voisines, a validé à l'unanimité le protocole qui lève l'interdiction de démolir les bâtiments", a-t-il expliqué dans un communiqué.

 

"Vers des démolitions en 2017"

 

Avant d'ajouter : "Il s'agit d'une étape majeure dans la construction des futures tours, puisque cette approbation définitive va permettre de lancer les démolitions dès cette année 2017." Rappelons que les copropriétaires des bâtiments qui doivent être démolis ou qui sont voisins du projet avaient obtenu en 2011, une décision de justice qui interdisait de démolir tant qu'un accord à l'unanimité n'avait pas été trouvé.

 

Signée en 2007, l'opération immobilière avait été longuement enlisée dans des dizaines de procédures devant plusieurs juridictions civiles et administratives. L'une d'entre elles, concernant un recours contre les permis de construire, est toujours pendante devant la cour d'appel, mais elle n'est pas suspensive. Un certain nombre des recours émanent notamment de l'association Vivre à La Défense, qui représente des habitants des résidences Les Damiers, vouées en partie à la démolition pour faire place au projet.

 

"D'une surface de 260.000 m², elles seront les premières à offrir, dans un cadre d'urbanité verticale, une mixité d'usages, associant 160.000 m² de logements libres, dont une résidence étudiante, 40.000 m² d'hôtel, 37.000 m² de bureaux, et 30.000 m² de commerces", nous avait expliqué, l'an dernier, Hugues Parant, ancien directeur général de l'Epadesa. Le coût de ce premier complexe en France associant résidences de luxe, bureaux, hôtels et commerces est estimé à 2,8 milliards d'euros.

 

Fiche technique : tours Hermitage Plaza


Opération de démolition / reconstruction
Investisseur : Hermitage
Architecte : Norman Foster
Mise à jour le 10/03/2016
Surface : 260.000 m² dont 160.000 m² de logements, 40.000 m² d'hôtel,
37.000 m² de bureaux et 30 0000 m² de commerces et
Une résidence étudiante de 120 logements
Hauteur : 320 m
Permis de construire délivré en mars 2012
Livraison : 2021

actionclactionfp