Faire son apprentissage pendant plusieurs mois au sein d'une entreprise de l'union européenne, sera bientôt possible. Un consortium de 33 centres de formation professionnelle européens se sont unis pour que cela soit faisable. Le lancement du programme d'envergure est prévu pour les 20 et 21 septembre.

Il était jusque-là très compliqué, voire impossible, de faire son apprentissage dans un autre pays de l'Union européenne. Pour remédier à cela un consortium de 33 centres de formation professionnelle, dont 16 établissements français, issus de 12 pays de l'Union, a été créé. Depuis plusieurs mois, il s'implique, aux côtés du député européen Jean Arthuis, pour construire un projet commun afin de promouvoir l'apprentissage et la mobilité longue durée des apprentis en Europe. Lors de la présentation du projet, début juillet 2016 (Lire notre article), les porteurs de l'initiative avaient précisé que cette première expérimentation démarrerait à la rentrée 2016. Promesse tenue puisque que ce programme sera lancé officiellement les 20 et 21 septembre à Bruxelles en présence de l'ensemble des centres de formation impliqués.

 

Entre 6 mois et un an de mobilité

 

Pour cette première année d'expérimentation, près de 150 apprentis issus de 14 pays de l'Union européenne vont donc tester la mobilité longue durée, comprise entre 6 mois et un an. Avant de se lancer, le consortium a travaillé pendant un an pour donner aux apprentis des possibilités équivalentes à celles des étudiants universitaires, de vivre au cours de leur formation une expérience de longue durée dans un pays étranger.

 

La Commission européenne soutient d'ailleurs ce projet et participe à son financement à hauteur de 786.000 euros. Un budget qui servira notamment à l'ingénierie pédagogique, à la mise à jour linguistique des programmes ainsi qu'à la compensation des couvertures sociales si cela est nécessaire dans certains pays.

actionclactionfp