PARIS 2024. Le Premier ministre Jean Castex a assisté à la pose de la première pierre du centre aquatique olympique, infrastructure phare des prochains JO organisés dans la région capitale. Après la réunion d'un comité interministériel, il a rappelé les deux maîtres mots de l'organisation de cet événement mondial, valant pour la réalisation ou modernisation des ouvrages qui l'accueilleront : sobriété et ambition.


Le dossier des Jeux olympiques et paralympiques (JOP) de Paris 2024, Jean Castex le connaît plutôt bien. Avant de devenir Premier ministre, il était en effet délégué interministériel aux JOP auprès de son prédécesseur à la tête du Gouvernement Edouard Philippe, accompagnant ainsi la préparation de cet événement. Ce 15 novembre 2021, à Saint-Denis, il n'a pas caché sa satisfaction de "constater de visu que les choses avancent", "clairement, dans le bon sens, avec efficacité", surtout lorsque l'on connaît comme lui les "moments formidables mais aussi difficiles" qui ont jalonné "l'histoire de cette aventure" jusqu'ici.

 

Le Premier ministre a notamment assisté à la pose de la première pierre du futur centre aquatique olympique, situé non loin du Stade de France. Une infrastructure qui constitue "le principal ouvrage à construire à la faveur des Jeux, et qui illustre l'impératif de sobriété" et d'ambition, "deux maîtres mots que nous nous employons à concilier" autour de l'événement, a-t-il expliqué.

 

"Pas le droit à l'erreur"

 

Enjeu d'autant plus important que "nous n'avons pas le droit à l'erreur, a-t-il souligné. Nous accueillons en France les JOP tous les 100 ans, tous les projecteurs de la planète seront sur nous durant cet événement tout à fait exceptionnel : nous devons être au rendez-vous".
Il vous reste 64% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp