CATASTROPHE. Emmanuel Macron s'est entretenu avec une vingtaine d'élus locaux des Alpes-Maritimes concernant les dégâts qu'a causé la tempête Alex dans les vallées de la Roya. De nombreux travaux devront être menés pour remettre en état ces collectivités mises à terre par les inondations.

"Entre 522 et 572 millions d'euros" seront réservés aux vallées sinistrées des Alpes-Maritimes, a affirmé le président de la République, selon une information du journal Nice-Matin. Lors d'une réunion en visio-conférence avec des élus du département, Emmanuel Macron a échangé sur les besoins nécessaires à la reconstruction des vallées de la Roya, détruites par les inondations en octobre dernier.

 

Il a enjoint ses ministres de lever les blocages administratifs qui retardaient les travaux. Pour les édiles des communes concernées, c'est la déception face à "l'ampleur des travaux qui restent encore à réaliser". Ils avaient estimé qu'il leur faudrait 1,09 milliard d'euros pour tout reconstruire. Ils n'ont aussi aucune idée de comment l'aide sera répartie entre les collectivités.

 

Reloger les habitants

 

Parmi les travaux qui devront être réalisés, il faudra reconstruire des ponts, sécuriser les maisons en bordure, remettre en état des bâtiments publics ou encore protéger les rives pour permettre de nouvelles liaisons entre les voies. Huit mois après la catastrophe, des dizaines de familles n'ont toujours pas pu rentrer chez elles. Du côté de Breil-sur-Roya, l'hôtel de ville a été démoli par la tempête.

 

Les fonds ne viendront pas uniquement de l'Etat mais également de l'Union européenne et de son fonds de solidarité (59 millions d'euros), de la compensation de la TVA (100 millions d'euros) et du fonds Barnier (120 millions d'euros).

actionclactionfp