VIE SYNDICALE. Alors que la nouvelle campagne de mesure de la représentativité patronale est en cours, les pouvoirs publics ont répondu à une question écrite sur ce sujet, à l'origine de tensions fortes entre la Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb) et la Fédération française du bâtiment (FFB).


Depuis le premier calcul de la représentativité des organisations patronales, en 2017, la Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb) ne décolère pas : les nouvelles règles fixées ont donné un tel poids à la Fédération française du bâtiment (FFB) qu'elle est en mesure de bloquer les négociations, y compris sur le segment des entreprises de moins de dix salariés. Comment en est-on arrivé là ?
Il vous reste 82% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
-30% pour tous abonnements activés avant le 15/10
Code promo : BATIMAT22
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp