DÉCRYPTAGE. Le dynamisme semble de mise pour le secteur de la construction : l'activité importante des chantiers de rénovation énergétique et des grands projets comme le Grand Paris ou les Jeux Olympiques 2024 incite une majorité de petites et moyennes entreprises à embaucher. Mais les tensions demeurent sur certains postes, malgré parfois des rémunérations attrayantes. Tour d'horizon du marché du travail dans le BTP, l'architecture, l'immobilier et l'énergie.


En manque de main-d'oeuvre, le bâtiment et les travaux publics recrutent ! Impacté de plein fouet par les conséquences économiques du premier confinement sanitaire au printemps 2020 et en dépit d'une reprise d'activité moins vigoureuse qu'espéré depuis, le secteur affiche un dynamisme certain. Les difficultés d'approvisionnement en matières premières ne semblent pas affecter le niveau des embauches, même si celles-ci restent confrontées à un autre type de pénurie, celle de candidats.

 

 

Dans l'édition 2022 de son étude nationale sur les rémunérations, le cabinet Hays, spécialisé dans le recrutement sectoriel, met en lumière quelques chiffres révélateurs : tous secteurs, les candidats interrogés ont été 40% à changer d'emploi en 2021, soit le double du niveau de 2019. Ils s'avèrent cependant plus frileux qu'auparavant à l'idée de franchir le pas : 87% souhaitaient le faire en 2020, contre 69% aujourd'hui, sachant que 41% d'entre eux veulent rejoindre un grand groupe, et 34% une PME (petite ou moyenne entreprise) ou une ETI (entreprise de taille intermédiaire). En parallèle, les entreprises maintiennent leur niveau de recrutements : 91% des sociétés sondées ont procédé à des embauches en 2021, 90% ont l'intention de continuer à le faire en 2022, et majoritairement en CDI (contrat à durée indéterminée, 61%).

 

L'étude fait notamment un focus sur le travail temporaire, très répandu dans le BTP : 40% des candidats sont ouverts à un contrat de courte ou moyenne durée, 53% considérant que ces postes permettent d'acquérir de nouvelles compétences, 49% appréciant la flexibilité apportée par ces contrats afin de changer plus facilement de missions et d'entreprises, 40% jugeant que le travail temporaire offre un accès plus rapide à l'emploi, et 36% mettant en avant la rémunération plus avantageuse. Les recruteurs ne disent pas le contraire : 89% d'entre eux confirment que les contrats courts sont une excellente passerelle vers des CDI, 67% affirmant apprécier la rapidité de mise en place du travail temporaire, 45% sa simplicité, et 64% sa souplesse.

 

En difficulté, le neuf n'attire pas

 

Parmi les trois secteurs à suivre de près pour l'exercice 2022 qui vient de débuter, Hays cite celui de la construction. Ce dernier est en effet porté par l'activité importante des chantiers de rénovation énergétique à travers tout le pays, et par des grands projets comme le Grand Paris ou les Jeux Olympiques 2024, localisés en Île-de-France. Les recrutements s'établissent à un haut niveau, offrant des perspectives favorables, particulièrement pour certains profils de candidats. Mais les entreprises de la filière doivent malgré cela composer avec un manque de main-d'oeuvre plus ou moins important, contre lequel Hays suggère de lutter en raccourcissant les processus d'embauche et en proposant des salaries fixes attractifs, surtout pour les métiers les plus en tension : directeur de travaux, conducteur de travaux, chef de projet, ingénieur études de prix, ingénieur méthodes.

 

"Depuis ces deux dernières années, et pour l'ensemble des régions, on ressent une vraie demande de candidats spécialisés dans la conduite de travaux et les études de prix, avec en plus des compétences en rénovation. Les incitations gouvernementales comme Ma prime rénov' font leur effet.
Il vous reste 62% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter

Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp