ANALYSE. Les énergies renouvelables ont représenté 13% de la consommation d'énergie primaire et 19,3% de la consommation d'énergie finale brute de la France en 2021, selon des données compilées par le ministère de la Transition énergétique. Le poids des ENR dans l'économie tricolore s'accroît progressivement, certaines connaissant un développement plus marqué que d'autres.


Les énergies renouvelables (ENR) sont de plus en plus incontournables dans le paysage énergétique et économique français. C'est ce qui ressort de l'édition 2022 du panorama sur les ENR dans l'Hexagone, qui se base sur des données de 2021 compilées par le ministère de la Transition énergétique. D'après ce rapport, la filière affiche une croissance régulière depuis maintenant une dizaine d'années, ce qui lui a permis de représenter 13% de la consommation d'énergie primaire (l'énergie avant transformation) et 19,3% de la consommation d'énergie finale brute (l'énergie livrée à l'utilisateur) de la France l'année dernière.

 

 

Depuis 2005, la production primaire d'énergies renouvelables a même décollé de 85%, portée majoritairement par "l'essor des biocarburants, des pompes à chaleur (Pac) et de la filière éolienne", souligne l'hôtel de Roquelaure dans son rapport. Mais le différentiel est encore plus important sur la période courant de 1990 à 2021, durant laquelle
Il vous reste 67% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
-30% pour tous abonnements activés avant le 15/10
Code promo : BATIMAT22
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp