ÉNERGIES. Lors d'un déplacement sur le chantier du parc éolien offshore de Saint-Nazaire, le chef du Gouvernement a présenté des appels d'offres pour développer les renouvelables tout en annonçant un nouveau parc éolien au large de la Normandie. Il a également de nouveau insisté sur la nécessaire complémentarité entre les renouvelables et le nucléaire.


Moins d'un an avant l'élection présidentielle, le gouvernement de Jean Castex aurait-il décidé de mettre le paquet sur la transition écologique et le développement des énergies renouvelables ? Plusieurs membres de l'exécutif ont accompagné ce week-end le Premier ministre lors d'un déplacement à Saint-Nazaire, en Loire-Atlantique, autour de ces différents sujets. C'est depuis le chantier du premier parc éolien offshore français - l'Hexagone étant jugé très en retard dans ce domaine - que le locataire de Matignon a affirmé qu'il fallait "accélérer la transition écologique" et avancer dans le "développement massif des énergies renouvelables".

 

"Plus de 25 milliards d'euros d'investissements dans les énergies renouvelables"

 

Jean Castex a profité de l'occasion pour lancer "sept nouveaux appels d'offres" afin d'"amplifier" le mouvement : "Les premières périodes de candidature ouvriront dès octobre prochain", a-t-il précisé. "Au cours des cinq prochaines années, plus de 25 milliards d'euros d'investissements vont être ainsi réalisés dans les énergies renouvelables, permettant de soutenir plus de 25 gigawatts de nouvelles capacités de production solaire, éolienne terrestre et hydroélectrique", ce qui représente "près de 10% de notre consommation d'électricité" d'après le chef du Gouvernement.

 

Pour être "à la hauteur du défi climatique", l'exécutif appelle donc les acteurs économiques à se positionner sur ces dossiers : "J'invite donc l'ensemble des filières d'énergies renouvelables à se mobiliser dès aujourd'hui pour échanger avec les acteurs locaux et nous proposer des projets de qualité", a poursuivi Jean Castex, soulignant au passage que les "deux tiers" des investissements en question "seront réalisés sur l'énergie solaire, qui constitue l'axe prioritaire de notre stratégie en matière d'énergie renouvelable électrique".
Il vous reste 62% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp