RÉSEAUX. Le ministère de la Transition écologique a publié un arrêté offrant la possibilité aux producteurs d'énergie renouvelable de passer par une offre de raccordement alternative, moins chère et plus rapide à mettre en oeuvre que la procédure de référence. Une solution qui s'appliquerait aux réseaux publics d'électricité, opérés principalement par RTE et Enedis.


C'est une décision qui doit permettre de faciliter le raccordement aux réseaux des installations produisant de l'énergie renouvelable : le ministère de la Transition écologique vient de publier un arrêté offrant la possibilité à ces producteurs de passer par une offre de raccordement alternative, moins chère et plus rapide à mettre en oeuvre que la procédure de référence. Les exploitants intéressés pourront ainsi en faire la demande aux gestionnaires de réseaux publics d'électricité, à savoir principalement RTE et Enedis.

 

Le boulevard Saint-Germain a publié du même coup une décision relative à "l'optimisation du dimensionnement des postes de transformation du courant" dans le cas de raccordement au réseau de ces installations renouvelables, et qui permettra à Enedis de déroger temporairement, et au titre de l'expérimentation, aux règles en vigueur "pour dégager de nouvelles capacités de raccordement sans modification d'infrastructures et accélérer, là encore, les raccordements", explique-t-on au ministère.
Il vous reste 52% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp