De plus, la membrane Ultraply TPO est thermoplastique, ce qui lui permet de récupérer les eaux pluviales. En l'occurrence, la plateforme logistique de Van Marcke à Courtrai est en mesure de stocker 500.000 litres d'eau, pour un fonctionnement de 90 jours sans avoir besoin de recourir au réseau public. Les membranes ont été fixées mécaniquement, sans flamme, et la soudure des joints a été réalisée à l'air chaud. Avec une largeur de 2,65 mètres, Ultraply TPO affiche d'ailleurs un nombre réduit de joints, d'autant que sa quantité importante de caoutchouc et son épaisseur de 1,1 mm renforcent sa flexibilité. Enfin, cette membrane présente une bonne compatibilité avec les systèmes photovoltaïques et les zones de végétalisation, ce qui colle avec la volonté de neutralité carbone et d'autonomie énergétique du site : celui-ci verra d'ici la fin 2019 sa toiture recouverte de 15.000 panneaux solaires (soit plus de 15.000 m²), tandis que ses bureaux seront recouverts d'une toiture "verte". Les équipements photovoltaïques sont installés en pose lestée sur les dalles en béton, avec rails solidarisés.

actioncl