SERVICES PUBLICS. Le fonctionnement des services de l'eau, des énergies et des déchets ne devrait pas être perturbé par le second confinement sanitaire de l'automne 2020, d'après la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili. La vigilance est néanmoins maintenue sur l'approvisionnement électrique durant la période hivernale qui s'ouvre.

"Nous ne sommes pas dans la même situation qu'au printemps, nous avons tiré les enseignements du premier confinement. Tout est donc en place pour permettre la continuité des services publics essentiels au fonctionnement du pays." C'est sur ce ton assuré que la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili a présenté l'organisation des services énergétiques pour le reconfinement de cet automne 2020. Saluant le "très grand professionnalisme et le sens du service public des femmes et des hommes qui travaillent dans ces services", la locataire du boulevard Saint-Germain a affirmé que les services de l'eau, des énergies et des déchets sont "pleinement organisés pour fonctionner en période de reconfinement".

 

Parmi les différents secteurs d'activité placés sous son giron et dont elle a fait l'inventaire, Barbara Pompili a principalement détaillé les adaptations du système de production et de distribution d'électricité à l'approche de l'hiver. Et d'insister notamment sur l'énergie atomique, qui représente en moyenne 60 à 70% du mix énergétique tricolore : "La première période de confinement avait conduit à décaler un certain nombre de travaux de maintenance des réacteurs nucléaires qui sont habituellement réalisés au printemps et à l'été ; ce décalage a conduit à réduire la disponibilité du parc cet hiver. A titre d'exemple, chaque semaine, entre 5 et 10 réacteurs de plus que l'année dernière ont été arrêtés pour maintenance", a expliqué la ministre.

 

"Chacun peut jouer un rôle dans ce passage de l'hiver"

 

"Nous restons bien entendu particulièrement vigilants et avons d'ores-et-déjà pris des mesures pour maximiser la disponibilité du parc et détendre l'équilibre entre l'offre et la demande : l'optimisation du programme de travaux, la mise en place d'un coup de pouce pour inciter à l'installation de thermostats intelligents ou le doublement de la capacité d'effacement par rapport à l'année dernière." Mais l'exécutif adresse un message clair aux Français en cette période où la consommation d'électricité devra être scrutée de près, campagne télévisée à l'appui pour inciter les particuliers aux économies d'énergie : "Chacun peut jouer un rôle dans ce passage de l'hiver".

 

Pour autant, Barbara Pompili a reconnu que le charbon avait été utilisé comme capacité de production électrique, mais "sur une proportion faible", certes "un peu plus forte que l'an dernier, qui avait été un hiver doux, mais on est en-dessous des années précédentes, 2018, 2017...". Toujours au sujet du charbon, la ministre a confirmé qu'"on reste sur la décision de fermer nos centrales à charbon en 2022".

 

Les déchetteries restent ouvertes

 

S'agissant des secteurs de l'eau et des déchets, "les services de collecte et de traitement fonctionnent normalement". Faisant partie intégrante du service public de gestion des déchets, les déchetteries restent pour leur part ouvertes et maintiennent donc leur activité. Les particuliers pourront s'y rendre sans devoir prendre rendez-vous au préalable mais en étant tout de même munis de leur attestation de déplacement dérogatoire.

actionclactionfp