ENSEIGNEMENT. La première pierre de l'Institut méditerranéen du Risque, de l'Environnement et du Développement durable (IMREDD) a été posée ce vendredi 2 mars, en présence du Premier ministre, de la ministre de l'Enseignement supérieur et du maire de la ville. Le bâtiment, signé Marc Barani, réunira monde de la recherche académique et entreprises.

Les choses avancent dans l'éco-vallée de la plaine du Var à Nice (Alpes-Maritimes). De nombreux projets ont été présentés récemment, dont le futur campus régional d'apprentissage, qui doit être achevé en 2022, l'ensemble Joia Méridia, quartier destiné au bien-être et à la santé ou la tour de bureaux Palazzo Méridia, entièrement réalisée en bois. Le campus local pourra également s'appuyer sur l'Institut méditerranéen du Risque, de l'Environnement et du Développement durable, dont la première pierre a été posée ce vendredi 2 mars 2018, en présence d'Edouard Philippe (Premier ministre), de Frédérique Vidal (ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation) et de Christian Estrosi, maire de Nice.

 

Première pierre IMREDD
Première pierre IMREDD © Demathieu Bard

 

Ce bâtiment, dessiné par l'architecte azuréen Marc Barani, a pour vocation de réunir, en un même lieu, le monde de l'entreprise et ceux de l'enseignement et de la recherche. Une fois achevé, il accueillera environ 200 personnes (dont 100 chercheurs et 50 doctorants) ainsi que 500 étudiants qui fréquenteront la plateforme technologique et le centre d'apprentissage. Le maître d'œuvre a imaginé un immeuble rectangulaire aux façades habillées de grandes lames fixes en verre opalescent. Ces dernières apportent transparence et lisibilité sur l'extérieur.

 

Des recherches transversales dans un bâtiment parallélépipédique

 

Se déployant sur 5.000 m², l'Institut méditerranéen sera doté d'un patio central et se structurera sur quatre niveaux. Le rez-de-chaussée accueillera le hall, la plateforme technologique, le "learning center" et les services administratifs. Le niveau mezzanine hébergera d'autres salles du learning center ainsi qu'un jardin "en lanière". Au-dessus, se trouveront répartis sur deux étages des salles de formation et des espaces de travail dédiés aux entreprises ou aux enseignements et à la recherche. L'IMREDD se destinera plus particulièrement au "Territoire intelligent, prévention et gestion des risques" et s'intéressera à la mobilité verte (multi et intermodalité, covoiturage, autopartage, réseaux de bornes de recharge), à l'énergie (transition et efficacité, EnR, BePos), à l'environnement (pollution, qualité de l'air, traitement de l'eau et des déchets) et aux risques (résilience, inondations, glissements de terrain, éboulements, séismes et tsunamis).

 

Fiche technique :
Projet : Institut méditerranéen du Risque, de l'Environnement et du Développement durable
Type : bâtiment d'enseignement et de recherche (R+3)
Architecte : Marc Barani
Bureau d'études : Khephren Ingénierie
Entreprises : Demathieu Bard Construction
Surface : 5.000 m²

 

actionclactionfp