EN IMAGES. La Métropole de Nice s'étend vers l'ouest, le long de son éco-vallée du Var. Christian Estrosi, maire de la ville, dévoile le projet Joia Méridia de quartier centré sur une place entourée par sept projets architecturaux différents mais homogènes. Découverte.

Christian Estrosi, qui cumule les titres de maire de Nice, président de la Métropole, président du conseil d'administration de l'EPA Nice Écovallée et de président délégué de la région PACA, est fier. Fier de présenter Joia Méridia, un nouveau joyau du développement de l'ouest niçois, voulu et pensé depuis une dizaine d'années. Une zone située entre l'aéroport international, la vallée du Var et le stade Allianz Riviera, qui s'est développée jusque-là de façon désordonnée. L'édile résume : "J'ai souhaité donner un tournant industriel pour la ville de Nice. Mais pas n'importe quelle industrie, une industrie tournée vers les écotechnologies. Et l'attractivité est au rendez-vous". Le responsable cite la présence de nombreuses entreprises en pointe dans les smart grids (Schneider Electric, EDF, IBM, Cisco) ou d'autres orientées vers l'environnement comme Veolia.

 

Une artère + une place + des bâtiments = un quartier

 

"Le problème des transports s'est posé d'abord, avec le schéma voté dès 2008", poursuit-il. L'avenue Simone Veil (née à Nice en 1927) constituera, avec ses 5 km de long et ses 40 mètres de large, une nouvelle artère urbaine structurante, accueillant à la fois la ligne 2 du tramway, les véhicules particuliers et les circulations douces. Christian Estrosi reprend : "Les infrastructures sont en chantier, il y aura du logement, du tertiaire, un hôtel de startups dédié à la santé, une pépinière pour les écotechnologies, un centre européen d'apprentissage ainsi qu'un nouveau campus universitaire qui ouvrira ses portes en 2019, ainsi qu'une nouvelle gare ferroviaire en face de l'aéroport dans trois ans". Mais, pour lui comme pour l'urbaniste Adrien Lambert, en charge de coordonner le macro-lot, point de quartier sans place centrale.

Découvrez en images le projet Joia Méridia dans les pages suivantes

actionclactionfp

Joia Méridia : une équipe internationale

Joia Méridia
Joia Méridia © Grégoire Noble
"Le cœur de Méridia sera une place, qui sera le pendant de la place Garibaldi, baroque, à l'est de la ville", assure le maire, "elle constituera le vrai centre d'une technopole vivante et animée, un espace de référence architecturale et urbaine". C'est une équipe pluridisciplinaire et internationale qui a été retenue, composée de Pitch Promotion (mandataire), Eiffage Immobilier (co-promoteur), Sodes (surfaces commerciales) et des équipes d'architectes Lambert-Lénack, Sou Fujimoto (Japon), Cino Zucchi (Italie), Dimitri Roussel, Roland Carta, Chartier Dalix, Anouck Matecki et du paysagiste Alain Farragou. Tous ont travaillé dans l'esprit de la "minéralité diaphane", vocable particulier à ce quartier.

Joia Méridia : des tours emblématiques

Joia Méridia
Joia Méridia © Sou Fujimoto
L'urbaniste Adrien Lambert raconte : "C'est une victoire d'équipe après un an de dialogue avec l'Etablissement public d'aménagement. Le projet est harmonieux et généreux, d'une qualité exceptionnelle. Il forme un ensemble cohérent". Puis le coordinateur dévoile qu'outre la place Méridia, accueillant sur ses quatre côtés des bâtiments relativement bas et d'une volumétrie comparable, une autre place sera créée dans ce quartier, la place Métropolitaine. Cette dernière présentera des bâtiments plus hauts qui agiront comme des emblèmes du quartier, à l'image de la tour de Sou Fujimoto. L'architecte japonais précise s'être inspiré du littoral méditerranéen pour créer un édifice aux formes organiques et à l'allure "légère, délicate et dynamique".

Joia Méridia : un patio comme un vallon obscur

Joia Méridia
Joia Méridia © Laisné Roussel
Autre espace ouvert, un patio de fraîcheur, situé au cœur de la cité du bien-être, imaginé comme "un vallon obscur", une particularité écologique de la région. Adrien Lambert reprend : "Trois niveaux seront partagés : le rez-de-ville, pour les commerces et locaux d'activité, le rez-de-toiture, pour un réseau de jardins suspendus connectés en R+6, et le rez-de-ciel, avec des terrasses, y compris une piscine installée en R+15". Les architectes expliquent tous avoir voulu multiplier les espaces intérieurs-extérieurs afin de profiter au mieux des plaisirs de l'agréable climat méditerranéen, chaud en été et lumineux en hiver.

Joia Méridia : sport et culture, d'autres ingrédients du bonheur

Joia Méridia
Joia Méridia © Nice Côte d'Azur Métropole
Le président et fondateur de Pitch Promotion, Christian Terrassoux, se déclare fier de la confiance accordée au groupement : "C'est une grande responsabilité de travailler sur tout un quartier. Le projet est respectueux de l'histoire de Nice mais il est inscrit dans la modernité et dans la notion de métropole ouverte sur le monde". Il rappelle les dimensions sportives et culturelles de Joia Méridia, qui en feront une destination sur le "bien-être" et la qualité de vie chères aux Niçois.

Joia Méridia : la fiche technique

Joia Méridia
Joia Méridia © Lambert Lenack
Surface : 73.500 m² SDP
Composition : 75 % de logements, 12 % d'hôtellerie, 10 % de commerces et services, 3 % de tertiaire
Parking souterrain : 1.200 places dont 700 mutualisées et accessibles au public
Calendrier : appel à projet lancé en décembre 2016, sélection de quatre groupements candidats en mars 2017, remise des offres finales en juillet 2017, jury et classement en décembre 2017, signature de la promesse de vente au 1er trimestre 2018 puis dépôt des premiers permis de construire au 2e trimestre.
Livraison : parcs urbains à la fin de 2019, premiers bâtiments en 2020

Joia Méridia : le bleu du ciel et le blanc des tours pour un quartier vert

Joia Méridia
Joia Méridia © Cino Zucchi
Le traitement des logias pour vivre dedans-dehors a été particulièrement poussé pour les logements des tours d'habitations qui composent 75 % de l'offre de Joia Méridia.

Joia Méridia : végétalisation poussée

Joia Méridia
Joia Méridia © Anouck Matecki
Coursives et passerelles permettront de mettre en relation des espaces en hauteur, notamment en R+6 en "rez-de-toiture", comme l'a défini l'urbaniste Adrien Lambert. Des jardins seront aménagés sur diverses terrasses accessibles aux habitants.

Joia Méridia : ambiance méditerranéenne

Joia Méridia
Joia Méridia © Lambert Lenack

Joia Méridia : un quartier où il fera bon vivre

Joia Méridia
Joia Méridia © Anouck Matecki
Tous les appartements de ce bâtiment d'Anouck Matecki seront traversants et dotés de vastes balcons pour profiter de la vue sur la vallée du Var ou sur les collines niçoises Un véritable luxe.

Nice Méridia : le projet voisin, le Palazzo Méridia

Palazzo Méridia
La tour de bois sera la plus haute de France à accueillir des bureaux © Architecture-Studio
La tour de bureaux Palazzo Méridia, d'Architecture Studio, sera réalisée en bois. Elle atteindra les 35 mètres et partage cette notion de structure légère, ouverte sur la lumière et l'air extérieurs.

L'article complet ici.