CERTIFICATIONS. Le baromètre trimestriel Effinergie de la fin d'année 2018 révèle que le nombre d'opérations concernées par l'un des huit labels de performance énergétique est en constante hausse avec près de 71.000 opérations sur tout le territoire. Découvrez les détails.

Qu'il s'agisse de neuf ou de rénovation, les huit labels Effinergie continuent de séduire. Dans son tableau de bord du 4e trimestre de 2018, l'Observatoire BBC note que, désormais, près de 911.000 logements et plus de 14 millions de m² de tertiaire sont concernés par ces marques de performance. Tour d'horizon des différents labels.

 

A la fin de 2018, plus de 2.000 logements (51 bâtiments) étaient inscrits dans les démarches Effinergie 2017, la plupart dans le degré "Bepos". Pour l'heure, six projets ont déjà été certifiés en France. Dans le secteur tertiaire, ce sont 60 autres bâtiments qui sont en cours de labellisation Effinergie 2017. Le rapport précise : "Le nombre de demandes a doublé en 2018 par rapport à l'année précédente". Dans cette catégorie de bâtiments, l'ambition est un peu moins élevée, puisque la majorité des dossiers portent sur un label "BBC Effinergie 2017". La plupart des immeubles sont destinés à recevoir des bureaux (80 % des opértions) et sont généralement réalisés par de la maîtrise d'ouvrage privée (75 %).

 

Concernant le label Bepos Effinergie 2013, un peu moins récent, l'Observatoire BBC "constate depuis le lancement des labels Effinergie 2017, un transfert des demandes de certification du Bepos Effinergie 2013 vers le Bepos Effinergie 2017". En secteur résidentiel, moins d'une centaine de bâtiment totalisant près de 2.800 logements demeurent en cours de labellisation. Pour le secteur tertiaire, la volumétrie est identique, avec une centaine de demandes, représentant plus de 500.000 m² de surfaces. "Ils sont construits à parts égales sous maîtrise d'ouvrage publique (bâtiments d'enseignement et bureaux) et privée (bureaux)". Les auteurs soulignent que près d'un tiers de toutes ces opérations se situent en Île-de-France et que le quart nord-est du territoire est privé d'opérations Bepos Effinergie.

 

Pour le label Effinergie +, il se trouve principalement associé à des opérations de logements collectifs (75 % des cas). En tout, près de 53.000 logements sont concernés dans 1.000 opérations, qui sont situées avant tout en Île-de-France. "L'année 2018 confirme la tendance observée depuis 3 ans avec près de 10.000 logements engagés dans un label Effinergie + par an", analyse l'Observatoire.

 

Quant au label BBC-Effinergie Rénovation, son rythme est en forte hausse. L'année 2018 a confirmé l'augmentation significative de rénovations basse consommation, qui s'établit à 31.000 logements/an. Une tendance impactée par le nombre d'opérations pour les logements groupés et au nombre moyen de logements rénovés par opération en collectif. Le secteur de la rénovation semble même intégralement porté par le collectif (97 %), tandis que le marché de la rénovation des maisons individuelles diffuses est "atone". Des initiatives territoriales, s'appuyant sur les exigences du label BBC Effinergie Rénovation, ont tout de même permis de rénover plusieurs milliers de maisons. Pour le tertiaire, ce sont 433 opérations qui ont été engagées, soit 3,55 millions de m². La maîtrise d'ouvrage privée domine largement (86 %) ce type d'interventions dans des bureaux, qui comme toujours sont géographiquement concentrés en région Île-de-France.

actionclactionfp