EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE. Le ministère de la Transition écologique et solidaire a sélectionné 18 nouveaux programmes d'économies d'énergie, soit 100 millions d'euros d'investissements, ce qui représente un total d'environ 200 millions d'euros sur la période 2018-2020. Cette deuxième vague de projets retenus fait suite à la première, annoncée fin novembre 2018.

Le 18 janvier 2019, le ministère de la Transition écologique et solidaire a annoncé avoir sélectionné 18 nouveaux programmes d'économies d'énergie, représentant plus de 100 millions d'euros d'investissements. Dans le cadre de la Programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE), le Gouvernement a fixé comme objectifs une baisse de 17% de la consommation énergétique de la France d'ici 2030, et une réduction de 40% de sa consommation d'énergies fossiles au même horizon. Pour les atteindre, un appel à projets avait été lancé en avril 2018, pour déployer des solutions par le biais du dispositif des Certificats d'économie d'énergie (CEE). Lors d'une première vague, le ministre François de Rugy avait déjà retenu 10 projets le 20 novembre dernier, et vient donc d'en sélectionner une vingtaine de nouveaux, ce qui représente au total environ 200 millions d'euros d'investissements sur la période 2018-2020.

 

6 milliards d'euros mobilisés sur la période 2018-2020

 

Pour mémoire, les projets ont été choisis "en fonction de leur degré de maturité, de leur périmètre et de leur efficience", selon le ministère. Le système des CEE, lancé en 2006, impose aux fournisseurs d'énergies "de soutenir des actions d'économies d'énergies en contrepartie et à la mesure de celles qu'ils fournissent". L'objectif est donc de déclencher des investissements, directs ou en partenariat avec les collectivités territoriales, les entreprises du bâtiment ou de l'énergie, visant à inciter la population à économiser carburant, électricité, gaz ou fioul. Ainsi, ce sont près de 6 milliards d'euros qui seront mobilisés sur la période 2018-2020 pour réaliser ces économies d'énergies. D'après les autorités, les CEE auraient déjà permis d'économiser 1.700 TWh Cumac, soit l'équivalent de la consommation énergétique résidentielle de 17 millions de Français pendant 15 ans.

 

 

Les 18 programmes lauréats de la seconde sélection

 

Le ministre de la Transition écologique et solidaire François de Rugy a annoncé les 18 programmes lauréats de la seconde sélection pour les nouveaux Certificats d'économies d'énergie :

 

- "Les jeunes s'engagent pour les économies d'énergie", porté par la Fondation GoodPlanet / Objectif : démultiplier l'éducation aux économies d'énergie auprès des publics scolaires.

 

- PEPZ, porté par Economies d'énergie / Objectif : promouvoir l'Eco-PTZ et les autres aides en faveur des économies d'énergie auprès des conseillers bancaires.

 

- EcoPro, porté par Eni Gas & Power France / Objectif : sensibiliser aux économies d'énergie les commerces de proximité pour leur proposer des pistes concrètes de mise en œuvre et les dispositifs existants.

 

- ProFeel, porté par l'Agence Qualité Construction / Objectif : stimuler l'innovation pour la rénovation énergétique des bâtiments selon plusieurs axes incluant des protocoles de mesures de la performance réelle, etc.

 

- TrEES, porté par NAMR / Objectif : activer le potentiel de massification et d'industrialisation de la rénovation via une plateforme permettant la cartographie, le ciblage et la standardisation d'opérations de rénovation énergétique des bâtiments éducatifs.

 

- Smart Reno, porté par l'université de La Rochelle / Objectif : proposer des innovations techniques et méthodologiques facilitant l'accès à la rénovation pour tous les habitants des bâtiments.

 

- CaSBâ, porté par Energies Demain / Objectif : favoriser le passage de la phase de réflexion des ménages à celles de conception puis de mise en œuvre des travaux de rénovation.

 

- Energie Sprong Logements, porté par GreenFlex / Objectif : proposer un accompagnement de l'écosystème à la création et au développement d'un marché de la rénovation de très haute performance (énergie zéro) dans le secteur du logement.

 

- Energie Sprong Bâtiments éducatifs, porté par GreenFlex / Objectif identique au précédent, mais ciblé sur le secteur des bâtiments éducatifs.

 

- Facilaréno, porté par l'Institut Negawatt / Objectif : structurer l'écosystème pour permettre l'émergence de la rénovation performante en une ou deux étapes de travaux (rénovation complète et quasi-complète).

 

- Actee - Action des collectivités territoriales pour l'efficacité énergétique, porté par la Fédération nationale des collectivités concédantes et régies (FNCCR) / Objectif : développer les projets d'efficacité énergétique des bâtiments publics ; accompagner les collectivités, via un programme de formation court ; accompagner les communes en favorisant la substitution du fioul par des énergies renouvelables dans les bâtiments publics.

 

- Froif - Formation des routiers opérateurs d'installations de froid, porté par Cemafroid / Objectif : sensibiliser et former les conducteurs de transport frigorifique.

 

- Ecler - Economie circulaire et logistique écologique et responsable, porté par Hydroparts France / Objectif : proposer une innovation digitale dans le secteur de la logistique et des unités frigorifiques connectées pour obtenir des économies d'énergie.

 

- Licov, porté par Ecov / Objectif : organiser la fiabilisation puis l'industrialisation du concept et de la solution de lignes de covoiturage dans les territoires péri-urbains et ruraux.

 

- Espace multimodal augmenté - Ema, porté par SNCF Mobilités / Objectif : réduire l'autosolisme (le fait de circuler seul dans une voiture, ndlr) dans l'accès en gare, en rééquilibrant le partage modal au profit des modes actifs, des mobilités électriques individuelles et des usages partagés de la voiture.

 

- EcoSanté pour une mobilité durable et active, porté par Siel Bleu / Objectif : sensibiliser et informer des personnes fragilisées physiquement et en précarité aux économies d'énergie liées aux déplacements et les accompagner pour inclure la mobilité douce.

 

- André, porté par Quelle Energie (Effy) / Objectif : proposer un outil digital pour faciliter le parcours de rénovation des particuliers, à travers un accompagnement personnalisé à chacune des étapes durant l'ensemble de ce parcours.

 

- Sensibiliser et innovation pour la transition énergétique de la Sécurité sociale, porté par l'Union des caisses de Sécurité sociale / Objectif : accélérer la déclinaison de la politique énergétique de la Sécurité sociale par la rénovation énergétique à grande échelle de son parc immobilier (plus de 4,7 millions de m²).

actionclactionfp